Discours résumé de Hans Martin Ulbrich, tenu à l’occasion de la remise du titre de membre d’honneur de l’Union Suisse des Artistes Musiciens à Heinz Marti. 
 « Composer, la priorité de ma vie »

« Composer, la priorité de ma vie »

Hans Martin Ulbrich, traduction Laurent Mettraux, 07.12.2017

Discours résumé de Hans Martin Ulbrich, tenu à l’occasion de la remise du titre de membre d’honneur de l’Union Suisse des Artistes Musiciens à Heinz Marti.

Cher Heinz,

Il y a longtemps déjà que nous nous sommes rencontrés, compagnons professionnels au sein de l’orchestre, mais aussi dans le cadre du comité zurichois de la section et de l’orchestre. Aujourd’hui, dit plus prosaïquement : dans un autre millénaire, en des temps devenus numériques, nos chemins se croisent à nouveau. Et j’ai le plaisir de prononcer un éloge. Pour toi – sur toi.

Tu es l’un de nous et tu représentes beaucoup. A certains égards, tu nous dépasses. Et c’est de cela que j’aimerais maintenant parler. Qui donc es-tu pour que nous te fêtions aujourd’hui en tant que nouveau membre d’honneur de l’USDAM ? Qu’est-ce qui te rend si particulier ? Qui t’observe remarquera ton indispensable pipe, sa fumée délicatement parfumée s’écartant de ton visage, le rendant ainsi visible. Ta barbe et les lunettes aux verres épais deviennent alors reconnaissables ; ton franc regard s’illumine. D’un coup d’œil analytique, tu scrutes ton interlocuteur ou la chose à traiter. Qui te rencontre de plus près découvre un homme bon dont la pensée et l’agir sont mûrement réfléchis, qui parle de manière remarquablement sonore. Parfois, tu incarnes un scepticisme critique, observant le monde de manière extrêmement soucieuse ; un défenseur de l’environnement ayant renoncé depuis de nombreuses années à conduire une voiture. Certes, tu survoles (rarement sans doute) tes Alpes tessinoises bien-aimées avec un hélicoptère. Cela ne devrait toutefois amplifier qu’imperceptiblement ton empreinte écologique modeste.

Tu es de ceux qui ne s’abstiennent pas d’émettre une opinion lorsque quelque chose te déplaît. Il t’arrive alors de distribuer pragmatiquement quelques propos acerbes, certes toujours posément, sur la chose en question. Tout cela suggère des aspects biographiques à l’observateur du reflet de ta vie : le garçon bernois qui compose déjà des mélodies ; plus tard, le jeune et populaire enseignant ; ensuite, les études d’altiste et de professeur de théorie. Tu as aussi été formé comme compositeur auprès de Sándor Veress et de Klaus Huber, récemment disparu ; tu l’exprimes en une locution chargée de sens : « Composer, la priorité de ma vie ». En tant que compositeur important, ouvert au dialogue, de près de 80 œuvres diversifiées (dont nombre de commandes), tu as été honoré à de multiples reprises. Il faut en outre citer tes domaines d’activité en tant que chercheur d’une part (Centre de Recherches Sonores de Radio Genève), et d’autre part comme musicien d’orchestre, en dernier lieu comme altiste de l’orchestre de l’opéra de Zurich. Avec toutes ces occupations qui requièrent de l’énergie et du temps, il ne semblerait presque plus possible d’exercer encore d’autres activités. C’est ce qu’on pourrait penser – mais il n’en est rien. Les préoccupations syndicales et sociales-démocrates te tiennent aussi à cœur. Tu as tout d’abord été actif comme membre du comité et comme président de la section de Zurich de l’USDAM, ainsi que comme représentant du personnel dans le comité de la Tonhalle. Tu as réduit de moitié ton temps de travail afin d’en libérer pour tes activités syndicales bénévoles. Enfin, pour citer Marianne Sonder, tu as œuvré en tant que « Président central de l’Union Suisse des Artistes Musiciens pour tous les membres ». A cette époque, tu portais également la responsabilité de représenter l’USDAM au sein de la FIM, la Fédération internationale des musiciens, du comité de laquelle tu faisais partie, participant à des séances ou des congrès dans le monde entier. Après ta retraite, tu as été expert pour des examens à la Haute Ecole de Musique de Zurich ; occasionnellement, tu as également œuvré comme médiateur de la Société Suisse de Pédagogie Musicale, éprouvée par les crises.

Et enfin : la liste, même incomplète, de tes activités liées à l’Union stupéfie même les initiés :
- Révision des statuts de l’USDAM

- Création de la Fondation USDAM

- Préparation de l’affiliation de l’USDAM à l’Union syndicale suisse

- Réalisation d’un nouveau principe directeur et d’un logo de l’USDAM

- Lancement du site internet de l’Union

- Création des guides pour les comités

- Fondation des cours de management et de gestion du stress à Herzberg

- Mise en place de la conférence des membres C [ainsi qu’étaient appelés auparavant les indépendants]

- Introduction de la prévoyance sociale pour les membres sans emploi fixe

- Préparation, fusion des différents journaux professionnels, avec pour suite la participation à la fondation de la Revue musicale suisse

- Réorganisation des cours d’orchestre de Bienne

- Participation à la fondation et accompagnement de la Fondation SON

- Engagement résolu en faveur du domaine de la médecine de la musique

- Contribution à la tenue du congrès « 50 ans de la FIM » en Suisse

En résumé : tout cela te rend si particulier, car tu es un créatif multiforme d’un genre inhabituel, doté, pour reprendre les mots de Daniel Fueter, d’une « profonde réticence à l’autopromotion ». Tu t’es révélé être un syndicaliste et un président central de poids. Et tu es de ceux dont il n’est pas possible de séparer l’artiste exceptionnel de l’activiste engagé socialement et politiquement. Tu as fait avancer et tu as modifié l’USDAM de manière décisive. Telles sont les raisons pour lesquelles tu as mérité le titre de membre d’honneur. Je te félicite de tout cœur.

Union Suisse des Artistes Musiciens

Internet
www.usdam.ch

Président Central
Beat Santschi

Renseignements
Secrétariat central USDAM
Barbara Aeschbacher, Secrétaire centrale
Sophie Spillmann, administration
Kasernenstrasse 15, 8004 Zürich
tél: 043/322 05 22
info@smv.ch
Musiciens de variétés : Gilberte Werder,
tél: 044/784 41 42
gilberte.werder@gmail.com

Rédaction 
Rédacteur responsable :
Laurent Mettraux
laurent.mettraux@smv.ch
Rédacteur de la partie en allemand :
Johannes Knapp
johannes.knapp@smv.ch