Ton- und Textdokumente von Jean Nyder

Ton- und Textdokumente von Jean Nyder

Walter Amadeus Ammann, 24.03.2016
«Journal de Bord» von Jean Nyder, aufgeführt 2015, Alexandre Dubach, Violine, und Felix Koller, Klavier
Uraufführung von 1982 des fünfteiligen «Journal de Bord»

Deux poêmes, extrait de
JEAN NYDER, LE CLAVIER DE COULEUR

Un cœur sous la neige

La cathédrale en sucre où l’orgue fraîche joue
Ses gammes de glace, ses violets accords ;
Un cœur très étonné dans la gorge s’enroue,
Se cogne à l’infini dans un chaud corps à corps.

Cosmos bien déguisé; j’aime son nouveau masque,
Son bruit de silence… plus loin que tout lointain;
Un théâtre d’amour se neige dans le risque,
Me dit son verbe rouge au plus glacé matin.

Je savoure mon luxe et mon costume mauve.
Ma guitare est cassée et pourtant chante mieux!
Je recolle mon cœur qui par le toit se sauve…
… Son soleil est en fête et flambe à qui mieux mieux.

Neige ! Sous toi tressaille un lourd « Jadis » en miette…
… Me hurle l’oiseau mort un presque bleu-futur.
Dans le port un navire attend; il fait la sieste;
Et si le banjo dort… Il rêve. J’en suis sûr.

Il me reste ma peau pour sculpter une danse…
Et mon cœur qui d’amour se conjugue au présent.
Ma maison rit sous neige et j’ai bien de la chance
D’être enterré tout vif et pourtant… si vivant!!


Tout compte fait…

Clavier de couleur est la nature
Et virtuose l’homme apprenti;
Mais chef-d’œuvre sera la rature
Qui donne vie au décor abruti.

Clavier de sons: Musique du vide
Et virtuose l’homme ignorant
Qui tisse un arpège et le dévide
En jouant sa gamme à contre-courant.

Clavier d’Aujourd’hui: nos ris, nos larmes
Et virtuose l’homme inconnu
Qui sur la scène croise les armes
Pour mieux rertanspercer le décor nu.

Clavier de Toujours: la mort, la vie
Et virtuose l’homme hasardeux
Qui pressent qu’au festin le convie
Son court poème qui danse entre deux.

Clavier aux mille feux: Toi ! folle poésie…
Et lentes à tes yeux nos virtuosités ;
Mais sans fin, sans repos: Ton règne de magie
Qui redonne à l’instant couleur d’Eternité.

 

  • Hegg M. am 12.05.16 - 17:03

    Jean Nyder

    Es freut mich ausserordentlich, dass der Komponist Jean Nyder nicht vergessen ist und Alexandre Dubach und Felix Koller ein Werk von ihm aufführten. Ich war seinerzeit Schülerin bei Jean Nyder und erinnere mich an einen sehr sympathischen und einmaligen Menschen, dessen Kompetenz und Feinfühligkeit mich stark beeindruckten. Ich bin Amadé und Iniga Ammann sehr dankbar für ihren Eintrag auf You Tube. Die Uraufführung von Journal de Bord 1982 in Neuenburg durfte ich miterleben.


Kommentare

* Pflichtfelder

Neuer Kommentar
Ihr Beitrag wird nach redaktioneller Prüfung veröffentlicht.