Séminaire de réflexion : l’ASEM se réunit à domicile 

Faire suivre les paroles par des actes

Niklaus Rüegg, 07.10.2013

La plus grande et influente association suisse du domaine de la formation musicale s’est engagée avec confiance dans la planification de ses activités pour l’année à venir. Pendant trois jours, le comité s’est réuni dans les locaux de l’Académie de musique de Bâle pour son traditionnel séminaire de réflexion.

Image
L’équipe du séminaire de réflexion (de gauche à droite): Felix Bamert, Susanne Gilg, Ruth Hochuli, Helga Loosli, Christine Bouvard, Jovita Tuor, Andreas Weidmann, Margot Müller.

Séminaire de réflexion : l’ASEM se réunit à domicile

Niklaus Rüegg – A première vue, le choix du lieu de réunion de cette année n’est guère original, sachant que l’ASEM a son siège à Bâle. Il s’est imposé pour deux raisons: le prochain départ à la retraite de la secrétaire générale, qui habite dans la région, et la haute école qui symbolise la collaboration prometteuse avec d’autres institutions de formation. Le comité se réunit annuellement au début du mois de novembre pour définir la stratégie de l’association faîtière l’année à venir et à moyen terme. Chaque planification s’accompagne d’une réflexion, d’un retour en arrière sur le travail accompli et d’une comparaison avec les principes que l’association s’était fixés. La vision programmatique de l’ASEM est: « anticiper, unir, soutenir ». Ses lignes directrices (voir site web de l’ASEM) mentionnent la défense des intérêts, le positionnement, l’ancrage et les services dans le domaine de la formation musicale. Ces principes ont été expliqués au début des travaux et posés comme une base contraignante.

La collaboration
La présidente Christine Bouvard Marty a placé le séminaire de réflexion 2013 sous la devise « L’ASEM avec brio vers 2014 », mettant l’accent sur l’aspect « collaboration » qui est appelé à jouer un rôle essentiel pour l’association. Le fonctionnement de la collaboration tant au niveau interne (comité et nouvelle direction du secrétariat) qu’au niveau externe (avec les associations membres, les associations partenaires CHEMS, CSM, j+m, associations d’amateurs, l’école obligatoire, les hautes écoles pédagogiques, les cantons et les communes, le secteur de la médiation artistique et l’économie), revêt une importance fondamentale, tout comme l’entretien des relations internationales.
Lors de l’évaluation de l’année écoulée, les participants ont relevé la bonne atmosphère de travail qui a régné tout au long de l’exercice. La collaboration avec l’OFC, la CDIP, la CHEMS, le CSM et les associations d’amateurs est jugée « sur une bonne voie ». En revanche, le départ subit de Willy Odermatt a demandé un engagement accru considérable de la part des autres membres du comité.
A la satisfaction générale, une solution idéale a été trouvée pour repourvoir le secrétariat. Celui-ci sera dirigé par une codirection constituée de deux personnalités bien connues dans le cercle des écoles de musique, Jovita Tuor et Margot Müller. A partir du mois de janvier 2014, elles occuperont un poste à 110 %.


L’école de musique de demain
Jovita Tuor et Margot Müller ont participé à la première partie de la réunion en compagnie de Susanne Gilg, représentante de l’assemblée des délégués. Toutes trois ont apporté un regard extérieur très précieux sur les travaux du comité. Des questions concrètes ont été formulées et discutées en détail dans deux domaines qui avaient déjà été fixés par le comité, l’« école de musique de demain » et la statistique 2015. L’évolution structurelle vers l’« école de musique idéale » a également été évoquée sous divers aspects tels que centres de compétence, professionnalisation, grandeur minimale des écoles, hétérogénéité financière, formation continue et flexibilisation de l’enseignement. La collaboration avec l’école obligatoire reste une préoccupation majeure. L’intégration dans le quotidien de l’école est considérée comme un objectif vital pour les écoles de musique. Dans le domaine de l’offre, il a été proposé de mettre en place une plate-forme destinée à clarifier les besoins des clients. Des modèles de bonnes pratiques devraient permettre d’explorer de nouvelles pistes pédagogiques. Parmi les thèmes évoqués figuraient la musique comme expérience vécue, la relation entre plaisir et mission éducative, les nouvelles technologies dans l’enseignement, ou encore les nouvelles formes d’enseignement.
Achevée en été 2013 au prix d’un gros effort, la statistique a permis au comité d’identifier des domaines d’action, et a figuré elle-même au programme des discussions. En effet, les préparatifs de la statistique 2015 débuteront déjà l’année prochaine. Pour pouvoir réaliser un questionnaire concis qui permette une analyse claire des réponses et l’établissement de corrélations, le comité fera appel à un accompagnement professionnel externe. Il évaluera également des outils qui pourraient simplifier la saisie et l’interprétation des données. L’AD et les associations cantonales seront associés aux travaux dès le début de la phase préparatoire.

Objectifs annuels et projets d’avenir
Les nouveaux objectifs annuels sont en train d’être finalisés et pourront être soumis au délégués lors de l’AD de novembre. Les thèmes en suspens du programme 2013 ont été repris et complétés, à l’exemple de l’élaboration du rapport de l’OFC avec son catalogue de mesures, projet auquel l’ASEM a participé activement pendant l’année en cours; par ailleurs, le groupe de travail chargé de rédiger le manuel sur la politique devra achever sa tâche en tenant compte des résultats du processus politique en 2014. En ce qui concerne quarte, des entretiens ont été convenus avec les responsables des séances d’information. Il s’agira notamment de discuter des nouveautés et adaptations du système de gestion de la qualité ainsi que de questions relatives à la certification. Dans ce domaine important, l’ASEM souhaiterait revenir à un rôle plus stratégique. Elle envisage ainsi de rédiger un document de fond sur la gestion de la qualité.

Comme toujours, le programme d’activités proposées dans le cadre du séminaire de réflexion a été de haute qualité. Visite guidée de la bibliothèque ultra-moderne de l’Académie de musique, découverte du musée d’instruments à Lohnhof accompagnée d’une belle production musicale, excellents repas, logement dans une ancienne prison municipale transformée il y a quelques années en hôtel : l’édition 2013 a satisfait les plus exigeants. Le séminaire 2014 aura lieu à Entlebuch.

Traduction: André Carruzzo
 

Sommaire Basis

Services

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Marktgasse 5, 4051 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Niklaus Rüegg
téléphone portable  079 708 90 74
E-Mail niklaus.rueegg@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch

AGENDA

16 -19 mai
Finale SJMW
Lugano

30 - 01 mai 2019
AD EMU
Sofia, Bulgarie

30 mai - 2 juin 2019
Festival SKJF
Lucerne

14 juin 2019
10:15–15:30
AD ASEM
Olten

29 juin 2019
MAS Musikmanagemenent
Cérémonie de remise des diplômes de directeur d’école de musique ASEM
HKB Bern

05 - 07 septembre 2019
Séminaire de réflexion ASEM
Vaud

21 - 22 septembre 2019
Fête fédérale des musiques de jeunes
Berthoud

21- 22 septembre 2019
Swiss Percussion Competition
Weinfelden

15 novembre 2019
AD ASEM
10:15–15:30
Olten
06 décembre 2019
Conférence Romande

17 -18 janvier 2020
Forum sur la formation musicale FFM
TRAFO, Baden

8 - 11 juillet 2021
World Youth Music Festival
Zurich