L’avenir de la formation musicale

Niklaus Rüegg, 07.12.2013

L’assemblée d’automne des délégués de l’ASEM a été marquée par deux thèmes prioritaires et deux importants changements à des postes à responsabilité.

Image
Les trois secrétaires générales (de gauche à droite) Jovita Tuor, Ruth Hochuli et Margot Müller.

Les délégués des associations cantonales réfléchissent à l’enseignement musical du futur.

Niklaus Rüegg – Comment organiser la formation musicale à l’avenir? Cette question a été au centre des sujets traités par l’assemblée des délégués de l’ASEM qui s’est réunie le 15 novembre 2013 à Olten. Celle-ci s’est notamment penchée sur l’introduction du plan d’études alémanique Lehrplan 21 à l’école obligatoire, sur la recherche de solutions d’avenir pour les écoles de musique, et sur le prochain FFM, consacré à l’encouragement des talents.
Le poste vacant au comité a été repourvu grâce à la nomination à l’unanimité de Letizia Walser, directrice de l’école de musique de Binningen-Bottmingen et membre de l’AD. Letizia Walser reprendra le secteur « Public Affairs ». C’était la dernière assemblée à laquelle participait Ruth Hochuli. La présidente et les délégués ont rendu hommage à la secrétaire générale, qui a exprimé ses remerciements pour les treize années de collaboration. Ruth Hochuli a achevé la mise en place administrative du secrétariat, et suivi avec soin et engagement la restructuration de l’ASEM en une association faîtière, qui a remplacé l’affiliation directe des écoles de musique après la phase transitoire de la Conférence des délégués cantonaux. La RMS reviendra sur son action dans le numéro de janvier.

Un plan d’études pour les 20 prochaines années
Après avoir été saluée par la présidente Christine Bouvard, Elisabeth Karrer, professeur de didactique spécialisée à la Haute école pédagogique de St-Gall, s’est penchée sur le Lehrplan 21. Elisabeht Karrer est directrice de l’équipe « Musik LP21 » chargée de la discipline Musique dans le nouveau plan d’études alémanique. Le point essentiel du LP21 est le passage de la primauté de l’objectif d’apprentissage à celle de la compétence. Le principe des objectifs d’apprentissage remonte aux années nonante et est désormais bien intégré par les enseignants. Elisabeth Karrer estime que l’introduction du principe de compétence nécessitera aussi un temps d’adaptation assez long: « Il a fallu 20 ans pour que l’on sache utiliser les objectifs d’apprentissage. Dans le cas des compétences, cela pourrait durer jusqu’à 30 ans ».
Le plan d’études comprend trois cycles: 1e cycle de l’école enfantine à la 2ème année, 2ème cycle de la 3ème à la 6èmeannée, 3ème cycle de la 7ème à la 9ème année. Les six domaines de compétence restent toujours les mêmes, alors que l’acquisition des compétences se développe « en spirale » à travers les cycles. L’expérience, le savoir et les connaissances musicales progressent ainsi de façon plus en plus différenciée. Pour les exigences minimales, la barre a volontairement été placée haut. Mais elles dépendent aussi « de l’interprétation que l’on en fait », sachant qu’une même compétence peut être plus ou moins bien remplie.
Le Lehrplan 21 est en consultation jusqu’à fin 2013. Le projet sera ensuite remanié sur la base de l’analyse des réactions. Son introduction dans les cantons devrait être avalisée en principe en automne 2014 par les directeurs des départements de l’instruction publique.
L’ASEM est en train de rédiger une réponse à la consultation en tenant compte des avis des associations cantonales. S’agissant de la discipline musique, le LP 21 est en général bien accueilli. L’un des principaux sujets de préoccupation est la qualification du corps enseignant, car en l’état actuel, celui-ci ne permet pas de remplir les exigences fixées. Il est urgent de revoir la formation dispensée par les Hautes écoles pédagogiques dans la branche « musique » et de discuter de la problématique généralistes/enseignants spécialisés. Un autre aspect qui suscite certaines interrogations est le contrôle de l’acquisition des compétences.
Pour en savoir plus: www.lehrplan.ch.

Le rapport de l’OFC remis à Alain Berset
Le rapport de l’OFC a été achevé début novembre et remis à la fin du mois au conseiller fédéral Berset. Pour mémoire : le groupe de travail avait été chargé d’établir une vue d’ensemble sur la formation musicale et de proposer des mesures pour les alinéas 1 et 3 de l’article constitutionnel. L’éducation musicale à l’école reste dans la compétence des cantons. Le mandat du GT a toutefois été élargi afin de pouvoir intégrer la question de la formation du corps enseignant de l’école obligatoire. Les principaux thèmes abordés dans le rapport sont l’encouragement des talents, la formation professionnelle, la formation musicale extrascolaire (initiation, écoles de musique, associations d’amateurs), les hautes écoles de musique, ainsi que la nécessaire coopération de tous les acteurs.
Sur la base de ce rapport, le Département fédéral de l’intérieur (DFI) fixera des priorités et préparera un projet de loi. Le document sera publié en janvier 2014 dans les trois langues nationales et mis en consultation au printemps auprès des cantons, des communes, des associations et d’autres groupements en même temps que les travaux du DFI. En principe, les débats parlementaires sur le projet de loi devraient commencer début 2015.
Vous en saurez plus sur le rapport de l’OFC en lisant l’article « Les autorités responsables influencent la culture scolaire » et les pages de j+m.

L’année 2014 démarrera sur les chapeaux de roue
Après une pause de deux ans, la manifestation phare de l’ASEM est de retour : Le prochain Forum sur la formation musicale se déroulera les 24 et 25 janvier 2014 au TRAFO de Baden, donc au même endroit que les précédentes éditions, mais sous une forme renouvelée. Le thème principal - l’encouragement des talents (en vertu de l’article constitutionnel 67a, celui-ci est l’affaire de la Confédération) - sera éclairé et discuté dans une approche interdisciplinaire. Les participants pourront en outre découvrir dix exemples de bonnes pratiques dans le cadre d’une exposition de posters. Les thèmes du forum et les principaux intervenants sont présentés depuis l’été dernier dans les pages ASEM de la RMS (version imprimée et en ligne).
Dans un autre point de l’ordre du jour, Felix Bamert a détaillé l’avancement des travaux sur le projet de dossier pour les élèves.
Par ailleurs, Andreas Weidmann a présenté le document « Critères d’admission des écoles de musique dans les associations cantonales » élaboré à la demande de l’AD. Il a insisté sur le fait qu’il s’agit de recommandations de l’ASEM (une mention correspondante sera ajoutée sur la page de garde) et que les cantons sont libres de la façon dont ils entendent les appliquer.
Le « guide politique » est en chantier, un premier projet sera présenté lors de la prochaine AD. Il contiendra des explications pratiques sur le lancement et la mise en œuvre d’un processus législatif au niveau cantonal.
Les choses bougent aussi pour « quarte »: un certain nombre de mesures seront prises pour accélérer la diffusion du label de gestion de la qualité de l’ASEM.
Le budget 2014 prévoit un petit déficit de 5'480 francs. Compte tenu de la fortune de l’association et des provisions existantes, le comité ne voit toutefois pas de nécessité d’augmenter les cotisations de membre.
Dans sa rétrospective du séminaire de réflexion de septembre dernier (cf. compte rendu paru dans le numéro d’octobre 2013), Christine Bouvard a souligné qu’il était important que l’association faîtière se montre à nouveau plus anticipatrice et visionnaire. En conséquence, le développement de la vision d’avenir de « l’école de musique de demain » a été inscrit comme objectif supérieur dans le programme annuel 2014 -2019.

Traduction : André Carruzzo

Image
Martin Giese (Uri), Hans Peter Hess (Berne)
Image
David Lauri (Bâle-Ville), Letizia Walser (Bâle-Campagne)

Services

Publicité

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Dufourstrasse 11, 4052 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Anicia Kohler
téléphone portable  079 756 92 59
E-Mail anicia.kohler@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch