Un sujet interdisciplinaire au centre du Forum sur la formation musicale 

Les dons et les talents

Niklaus Rüegg, 03.03.2014

Le sixième Forum sur la formation musicale s’est déroulé les 24 et 25 janvier dernier à Baden. Organisé par l’Association suisse des écoles de musique (ASEM), il avait pour thème l’encouragement des talents musicaux en Suisse.

Image
Chez les talents, le cerveau brille.
Image
Les modèles de bonnes pratiques ont suscité beaucoup d’intérêt.

Un sujet interdisciplinaire au centre du Forum sur la formation musicale

Niklaus Rüegg – Intitulée « Les clés du succès », la rencontre a permis d’aborder le thème général de l’encouragement des talents dans une approche interdisciplinaire. Tout au long des deux journées, d’éminents orateurs du monde de la science, de la pédagogie et du sport ont apporté de nombreux éclairages qui ont enrichi les connaissances des participants. Si l’encouragement des talents musicaux en Suisse a constitué l’élément central de la manifestation, d’autres domaines, comme le sport et la recherche sur les migrations, ont également été abordés. En outre, le forum a innové cette année en proposant une exposition de panneaux d’information présentant dix modèles pratiques d’encouragement des talents musicaux dans toutes les régions de la Suisse.
Créé en 2007 par l’ASEM, le FFM s’est développé au fil des années pour devenir un forum d’information et de discussion de haut niveau. L’an passé, l’association s’est accordé une pause créatrices, a revu sa copie et s’est repositionnée avec un nouveau sujet proche de la base.
La présidente Christine Bouvard a eu le plaisir de saluer une assistance nombreuse. L’animation était assurée comme toujours avec compétence et beaucoup d’esprit par Jodok Kobelt, l’orchestre La Stravaganza de Neuchâtel et le Trio Papillons d’Allschwil se chargeant de l’encadrement musical. Enfin, le participants ont pu se régaler d’une présentation de cabaret philosophico-musicale à la fois divertissante et d’un humour profond sur le thème du rythme du temps proposée par Mark Riklin et Roger Girod.

Les clés du succès sont nombreuses
Aujourd’hui, l’encouragement des talents musicaux est inscrit dans la Constitution. Tous les groupes concernés sont ainsi appelés à s’engager activement dans la mise en œuvre de cette exigence constitutionnelle. Par conséquent l’ASEM a décidé de se pencher sur les contenus dans le choix des sujets. Car comme on a pu le constater lors des deux journées, la « clé du succès » n’existe pas. Pour en rester à l’image de la clé, c’est plutôt d’un épais trousseau dont on aurait besoin.
En ouverture de la manifestation, la cheffe d’orchestre suisse Graziella Contratto a fait une présentation personnelle du développement musical et émotionnel de son enfance. Des enseignantes à forte personnalité lui ont montré le chemin à suivre, entre plaisirs de la vie et de la pratique musicale d’une part, et discipline impitoyable de l’autre. Pendant ses sept années passées à la tête du Davos Festival – young artists in concert, elle a appris à connaître au plus près le monde des jeunes talents: « Les talents sont soit des chasseurs, soit des cueilleurs », a-t-elle résumé. Les uns sont extrovertis et dynamiques, veulent toujours découvrir du nouveau, les autres s’investissent plutôt dans le travail sur soi et sur le répertoire. Contratto estime que les deux catégories auraient tout à gagner d’apprendre les unes des autres.


L’acquisition précoce des compétences
Professeur de psychologie biologique et de psychologie de la musique à l’Université libre de Berlin, Stefan Koelsch a consacré sa conférence au « Développement de la musicalité » considéré sous l’angle neuroscientifique. Si l’on sait depuis longtemps que le développement linguistique et musical commence dans le ventre de la mère, la rigueur et la pertinence avec laquelle Koelsch a traité cette question étaient fascinantes. Les compétences linguistico-musicales acquises précocement jouent un rôle déterminant dans l’évolution future. Cependant, de bonnes conditions préalables ne suffisent pas à faire un excellent musicien. En l’occurrence, c’est le nombre d’heures d’exercice avant la dix-huitième année qui est décisif. Koelsch a fait une remarque intéressante au sujet de la notion de « talent ». Souvent, le talent est assimilé à tort à la transmission héréditaire de dispositions. Or il n’existe aucune preuve pour étayer cette hypothèse. Tous les enfants sont doués de la même musicalité.

Dans son exposé intitulé « L’encouragement des talents dans la petite enfance », Annette Tettenborn, spécialiste en psychologie du développement, a elle aussi privilégié une approche fondée sur le processus d’acquisition du talent. Le talent naît en premier lieu de l’interaction entre une personne et son environnement, il n’est pas « donné à la naissance ». Pour Tettenborn aussi, tous les enfants sont doués et ont un potentiel d’évolution.

Il y a cinq ans, la « Nouvelle école de Wolfsburg » s’est vue offrir la possibilité unique de créer de toute pièce l’école idéale grâce au soutien de la multinationale Volkswagen. Pouvant s’appuyer sur une solide base financière et une équipe d’enseignants performante, l’école s’est donné comme objectif de faire des élèves les acteurs autonomes de leur apprentissage. La musique et l’encouragement des talents occupent une place importante dans le programme d’études. Selon Helga Boldt, directrice de l’établissement, la musique permet d’exercer des fonctions essentielles de la pensée.

Des conditions inégales
La conférence de Haci-Halil Uslucan, professeur d’études modernes turques et de recherche sur l’intégration à l’Université de Duisburg-Essen, a apporté un changement de perspective fort intéressant. Lors du repérage des talents, les jeunes gens issus de la migration passent souvent entre les mailles du filet, car le potentiel des migrants est évalué selon une vision de l’intelligence propre aux nations industrialisées. A cela s’ajoutent des mécanismes de méconnaissance sociale et culturelle qui empêchent l’intégration de nombreux migrants. C’est pourquoi la migration est souvent perçue chez nous comme déficitaire. Uslucan considère que le multiculturalisme est au contraire une chance. Il élargit l’éventail des stratégies de résolution de problèmes, et favorise la tolérance face à l’ambiguïté.

Dans la recherche d’arguments en faveur d’un article constitutionnel, les conditions idéales offertes dans le domaine sportif ont souvent été citées en exemple. Jörg Schild, président de Swiss Olympic, a donné un aperçu du système d’encouragement de la relève. Celui-ci s’appuie sur des structures solides et une répartition des compétences clairement définie – Swiss Olympic est responsable de l’encouragement de la relève et des sportifs d’élite, alors que l’OFSPO exerce une fonction de soutien et se charge de l’encouragement du sport populaire.
Pour avoir droit au label « Swiss Olympia Partner Schools » et pouvoir bénéficier ainsi d’une aide financière, les écoles proposant des classes d’encouragements de sportifs doivent respecter des critères clairement définis. Les associations sportives ne peuvent recevoir de soutien que si elles présentent une stratégie d’encouragement de la relève conforme aux exigences de Swiss Olympic pour leur discipline.

A l’avenir, le FFM sera organisé tous les deux ans.

La prochaine édition du Forum sur la formation musicale aura lieu les 22 et 23 janvier 2016 au TRAFO à Baden.

Traduction : André Carruzzo
 

Sommaire Basis

Services

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Marktgasse 5, 4051 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Niklaus Rüegg
téléphone portable  079 708 90 74
E-Mail niklaus.rueegg@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch

AGENDA

16 -19 mai
Finale SJMW
Lugano

30 - 01 mai 2019
AD EMU
Sofia, Bulgarie

30 mai - 2 juin 2019
Festival SKJF
Lucerne

14 juin 2019
10:15–15:30
AD ASEM
Olten

29 juin 2019
MAS Musikmanagemenent
Cérémonie de remise des diplômes de directeur d’école de musique ASEM
HKB Bern

05 - 07 septembre 2019
Séminaire de réflexion ASEM
Vaud

21 - 22 septembre 2019
Fête fédérale des musiques de jeunes
Berthoud

21- 22 septembre 2019
Swiss Percussion Competition
Weinfelden

15 novembre 2019
AD ASEM
10:15–15:30
Olten
06 décembre 2019
Conférence Romande

17 -18 janvier 2020
Forum sur la formation musicale FFM
TRAFO, Baden

8 - 11 juillet 2021
World Youth Music Festival
Zurich