Idéal et réalité politique 

Une lutte acharnée autour de la formation musicale

Jodok Kobelt, 23.05.2015

Depuis sa création, le Forum sur la formation musicale (FFM) s’impose comme un podium pour philosophes, scientifiques, provocateurs et gentlemen de joutes verbales plus ou moins subtiles. La musique dans l’éducation et la vie quotidienne: un cocktail qui peut devenir hautement politique...

Image
Jodok Kobelt, un art inimitable de faire parler les intervenants et le public.

Idéal et réalité politique

Jodok Kobelt – En 2007, lors du premier forum à Aarau, Hector Herzig avait déjà placé la barre très haut : « Les milieux politiques savent manifestement combien coûte la culture, mais pas ce qu’elle vaut. »

Mais pour illustrer l’étendue des thèmes traités au FFM, commençons par le commencement, c’est-à-dire par Dieu – ou plus précisément par son représentant au FFM 2007 : l’abbé Werlen d’Einsiedeln. Dans son exposé « Ce qui doit rester pour que le changement soit possible », il s’est livré à une réflexion sur les règles fondamentales de son ordre du VIe siècle au regard du monde numérique actuel. J’ai trouvé sa conférence si rafraîchissante que dès le lendemain, je me suis procuré les règles de l’ordre des bénédictins sous forme de livre. Aujourd’hui, elles existent en tant qu’application. Comme quoi la réalité peut vite nous rattraper et nous dépasser.

L’initiative populaire « jeunesse et musique » a toujours été un cheval de bataille du FFM. Or là où la politique est en jeu, les propos se font volontiers sinueux. Hans Ambühl, secrétaire général des directeurs de l’instruction publique de notre pays, s’est essayé à ce genre de slalom. Première déclaration: « Le système éducatif suisse est en pleine évolution… Et s’il y a bien un moment où nous pourrions laisser passer pour longtemps la chance qui en découle, c’est maintenant. » Mais ce n’était que pour délivrer plus tard son vrai message : « Quant à savoir si les initiatives populaires fédérales peuvent remplir ici une fonction prioritaire, cela est discutable. » En septembre 2012, le peuple a mis les points sur les i : par 71,5% de oui, il a inscrit la formation musicale dans la Constitution, même s’il s’agissait du contre-projet. A présent, les laborieuses discussions sur le choix de formulations plus ou moins contraignantes se sont engagées. Dans un contexte où Harmos et le Plan d’études alémanique sont utilisés comme des boucs émissaires.

J’ai parfois été surpris par les propos des intervenants. Ainsi Ruedi Noser déclarait-il en 2011 : « La musique a lieu à la maison. » Ou encore : « Tout ce qui est important ne doit pas forcément figurer dans la Constitution. » Cette même année, l’organisateur de manifestations culturelles Martin Heller se demandait : « La politique n’est-elle pas dès le départ inadaptée pour traiter de culture ? » Au même moment, le spécialiste en neurones miroirs Joachim Bauer se lançait dans l’univers des métaphores : « L’homme produit l’effet d’une drogue sur l’homme. » Pour affirmer plus tard à propos de la notion d’enthousiasme : « Pas de motivation sans relation ».
Reprenant cette idée mais dans un autre registre, Georg Kohler a relevé pour sa part que : « L’important pour moi, c’est le fait que la sphère autonome de la musique et son pouvoir nous rappellent que nous autres, êtres humains, sommes bien plus que des homines oeconomici. Autrement dit : sans musique (au moins audible intérieurement) le bonheur humain n’existe pas. » En tant qu’animateur, ma tâche quasi insoluble a consisté à ramener ces réflexion de haut niveau dans le quotidien du forum. J’espère que l’idée fondamentale de l’initiative parviendra aussi à conquérir sa place dans le paysage éducatif suisse sans trop perdre de sa substance.
 

Traduction : André Carruzzo

Services

Publicité

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Marktgasse 5, 4051 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Niklaus Rüegg
téléphone portable  079 708 90 74
E-Mail niklaus.rueegg@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch

AGENDA

Pour plus de détails voir je lien site Web de l’ASEM

 

1 août 2019
8th World Orchestra Festival
Vienne

05 - 07 septembre 2019
Séminaire de réflexion ASEM
Vaud

21 - 22 septembre 2019
Fête fédérale des musiques de jeunes
Berthoud

21- 22 septembre 2019
Swiss Percussion Competition
Weinfelden

2 novembre 2019
17. Symposium SMM (en allemand)
Bâle

15 novembre 2019
AD ASEM
10:15–15:30
Olten

06 décembre 2019
Conférence Romande

17 -18 janvier 2020
Forum sur la formation musicale FFM
TRAFO, Baden

8 - 11 juillet 2021
7ème World Youth Music Festival WJMF
Zurich

20 mai 2022
Festival der Chöre
Gossau