Assemblée des délégués ASEM 

Bilan intermédiaire des activités de l’association en 2015

Niklaus Rüegg, 27.06.2015

L’Assemblée des délégués du 12 juin a été l’occasion de faire un bilan sur les nombreuses tâches et les divers projets de l’ASEM.

Assemblée des délégués ASEM.

Niklaus Rüegg – En prélude de l’assemblée, trois nouveaux délégués ont été accueillis par la présidente de l’ASEM Christine Bouvard : Hanspeter Schoch (Saint-Gall), Blaise Héritier (Jura) et Andreas Koller (Appenzell). Outre les objets statutaires et de nombreux renseignements fournis par les secteurs et les associations cantonales, plusieurs objets intéressants figuraient à l’ordre du jour de cette journée de travail intensive. Les délégués ont notamment adopté la notice « Répartition des tâches entre l’association faîtière et les associations cantonales », et reçu des informations sur la célébration du 40e anniversaire lors de l’AD du 20 novembre ainsi que sur la conférence des autorités responsables des écoles de musique du 23 octobre prochain à Berne. D’autre part, Felix Bamert a rendu compte des activités du groupe de travail « Encouragement des talents et filière préprofessionnelle ». Des discussions préliminaires ont été menées avec des représentants des conservatoires et hautes écoles de musique pour déterminer les zones de recoupement et pour procéder à une mise à jour du guide de l’ASEM sur l’encouragement des talents.

Mise en œuvre de l’article constitutionnel 67a
Les quatre gros projets de l’ASEM - statistique, quarte, FFM et Ecole de musique de demain – et les nombreuses autres tâches de l’association ont beaucoup sollicité les membres du comité durant le premier semestre 2015. La présidente Christine Bouvard s’est en outre activement investie sur la scène politique – ou plutôt en coulisses - pour influencer la formulation du texte relatif aux art. 12 et 12 a de la loi sur l’encouragement de la culture (LEC). Le Message culture 2016-2020 a été accepté d’emblée tant par le Conseil des Etats que par le Conseil national. Le nouveau programme fédéral jeunesse et musique et les directives minimales concernant les écoles de musique et l’encouragement des talents représentent le maximum de ce qui pouvait être obtenu en l’état actuel. Cependant, le mandat constitutionnel de l’art. 67a n’est ainsi que partiellement rempli, et les démarches politiques vont donc se poursuivre.

Jeunesse et musique, un programme d’encouragement dans le domaine des loisirs
Sur les trois douzaines de mesures élaborées par un groupe d’experts au lendemain de la votation de septembre 2012, l’Office fédéral de la culture a retenu la proposition relative à la création d’un programme fédéral d’encouragement musical à large échelle. Cette structure inspirée de jeunesse et sport vise à promouvoir la pratique musicale durant les loisirs. Les associations d’amateurs, mais aussi les écoles publiques et les écoles de musique y auront accès pour des prestations ne figurant pas dans leur offre de base (p. ex. cours spéciaux ou camps musicaux). Un montant de 2,5 millions de francs par année jusqu’en 2020 est en principe prévu pour ce programme.
Depuis mars 2015, l’OFC et les associations musicales, dont l’ASEM, travaillent au sein d’un groupe de réflexion à l’élaboration de la structure du programme. L’OFC est en train d’établir une stratégie d’encouragement en tenant compte des besoins présentés par les associations. Celle-ci est attendue pour la fin septembre.

En route vers le futur avec le Forum sur la formation musicale et le projet Ecole de musique de demain
La prochaine édition du Forum sur la formation musicale (FFM) aura lieu les 22 et 23 janvier 2016. Intitulée « Vers de nouveaux horizons », cette rencontre traitera des thèmes de l’innovation et du changement dans le domaine de la formation. L’idée des modèles de bonnes pratiques de 2014 sera reprise et combinée avec un concours qui la rendra encore plus attrayante. Les cinq projets primés seront présentés en novembre 2015 lors de la cérémonie anniversaire. Et tous les projets retenus pourront être découverts lors du FFM (cf. compte rendu sur le FFM et l’interview de Guggenbühl dans la présente édition).
Une autre démarche tournée vers l’avenir est le projet de plusieurs années intitulé « Ecole de musique de demain ». Parmi les différents sous-projets qui le constituent, celui de la « Collaboration avec des associations d’amateurs » est le plus avancé. Letizia Walser a donné des informations sur l’avancement des travaux de groupe dans les domaines de la coopération, des synergies et de la sensibilisation. Pour optimiser la communication, un espace « Ecole de musique de demain » a été intégré dans le site web de l’ASEM. Des informations régulières sur l’avancement du projet seront présentées sur ce site, de même que dans les autres médias. Le prochain compte rendu détaillé est prévu pour l’AD de novembre 2015.

La statistique est lancée
Depuis l’introduction de la saisie des données en ligne sur une plateforme interactive, la statistique est nettement mieux accueillie, grâce notamment à la simplification de la saisie et à l’adaptation du catalogue de questions. Le programme a d’abord été testé par quelques écoles pilotes avant que le lien d’accès au questionnaire ne soit envoyé à l’ensemble des écoles de musique par la société Dynelytics. Le délai de retour a été fixé à fin juin. Les réponses seront analysées pendant les vacances d’été, et les résultats présentés en novembre lors de l’AD.

quarte
Margot Müller, Rainer Walker et Thomas Saxer ont fait le point sur l’avancement des travaux concernant le quarte Open Label, le nouveau système de gestion de la qualité élaboré par l’ASEM et ouvert à toutes les écoles. Il est prévu d’achever d’abord la version allemande, puis dans un second temps la version française. Le principe de l’école de musique comme « organisation apprenante » s’appliquera également au quarte Open Label et sera élaboré en tentant compte des besoins de la pratique. Le processus de l’enseignement musical a servi de « banc d’essai », car c’est le domaine le mieux connu de tous les participants. Vu les grandes différences qui existent entre les écoles de musique suisses, le choix s’est porté sur un système modulaire. Celui-ci comprendra des modules de base obligatoires, des modules obligatoires à option, et des modules facultatifs.
Le quarte Open Label est compatible avec quarte III et offre donc la possibilité d’être étendu par la suite.
La question d’une éventuelle possibilité de certification reste ouverte. Le programme remanié sera testé en 2016 dans des ateliers et par des écoles pilotes, puis adapté en fonction de ces essais.

La prochaine AD aura lieu avant la cérémonie anniversaire, le 20 novembre à Bienne.
Une AD supplémentaire est prévue le 11 mars 2016 à Olten.

 

Services

Publicité

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Dufourstrasse 11, 4052 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Anicia Kohler
téléphone portable  079 756 92 59
E-Mail anicia.kohler@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch