La pédagogie de groupe offre de nombreux avantages  

Séminaire de perfectionnement de l’Union européenne des écoles de musique

Niklaus Rüegg, 05.12.2015

Dans le cadre de sa série de séminaires pratiques capacity buidling seminar, l’Union européenne des écoles de musique a fait une étape à Lucerne. Elle y était invitée par l’école de musique lucernoise au « Südpol ».

Image
: La présidente Helena Maffli salue les participants à ce séminaire très instructif.

La pédagogie de groupe offre de nombreux avantages

Niklaus Rüegg – Cette manifestation a permis à une cinquantaine de participants d’enrichir considérablement leurs connaissances et de découvrir de nombreuses expériences de pédagogie de groupe. Considéré pendant des décennies avec méfiance et perplexité, l’« enseignement de groupe » dispose désormais pour bon nombre d’instruments de méthodes étayées qui ont fait leurs preuves.

La méthode « Colourstrings » pour débutants
Le violoniste hongrois Géza Szilvay enseigne depuis 1971 au East-Helsinki Music Institute. En près de quarante ans de pratique, il a développé avec son frère Csaba une méthode d’instruments à cordes intitulée « Colourstrings ». Destinée aux musiciens débutants, elle s’appuie sur la philosophie du professeur, compositeur et ethnomusicologue Zoltán Kodály. Dès le début, les élèves sont initiés aux divers aspects techniques et musicaux qui seront requis plus tard pour l’instrument. Il s’agit d’une approche globale visant à développer aussi bien le ressenti que la compréhension, la structuration et l’audition intérieure. Les rythmes et les hauteurs sont représentés sous une forme adaptée aux enfants par des couleurs et des symboles, et l’audition est affinée par la solmisation relative. Un enfant formé selon la méthode Colourstrings est censé acquérir les outils fondamentaux suivants: bonne technique des deux mains, bonne intonation, lecture, expression musicale, créativité, improvisation, composition, expérience de soliste et de musique de chambre, capacité de jouer dans un orchestre. Les participants ont pu se convaincre de la qualité de cet enseignement bien structuré en visionnant l’enregistrement d’une leçon de démonstration à Helsinki.
Pour finir, Szilvay s’est adressé aux auditeurs par Skype pour leur présenter sa philosophie d’enseignement.
Son élève, l’Allemande Yvonne Frye, qui enseigne au même institut la pédagogie du violon, a aussi été touchée par le virus du Colourstrings. A l’aide de séquences d’enseignement, elle a démontré l’efficacité de son travail. Créer de bonnes conditions d’apprentissage en collaboration avec l’école publique se révèle en l’occurrence un facteur déterminant. Les enfants suivent chaque semaine deux leçons de musique
à l’école, trois leçons en groupe et une leçon individuelle, cette dernière restant indispensable. Selon Yvonne Frye, il est essentiel d’adopter une approche globale : par exemple, les élèves exercent dès le début la technique d’archet et les positions. Des partitions spécialement adaptées aux besoins font le reste.

Enseigner signifie : faire de la musique
Matthew Barley, violoncelliste et improvisateur, privilégie la mise en pratique directe de ce qui a été appris. Ainsi, après une brève introduction au violoncelle, il a invité l’auditoire à participer à des exercices avec et sans instrument, dont les résultats ont ensuite été présentés aux participants. L’improvisation, a-t-il expliqué, est une expérience fantastique, car la tension qui la précède et le sentiment qui suit sont extrêmement intenses.
Pirkko Simojoki, professeur de pédagogie musicale et d’alto à l’Académie Sibelius d’Helsinki, a consacré une grande partie de ses explications à la thématique de la peur et de la pression. Elle estime qu’il est possible de fournir de bonnes prestations tout en y prenant du plaisir. Les enfants ne devraient pas avoir peur de commettre des erreurs. La responsabilisation personnelle dans l’étude de l’instrument, la capacité de reconnaître l’importance de certaines étapes de l’apprentissage revêtent beaucoup d’importance pour les enfants.
Au sein d’un groupe, les enfants peuvent faire l’expérience de la musique d’ensemble, percevoir la pulsation commune, se concentrer, s’écouter les uns les autres et apprendre les uns des autres, mais aussi exercer l’intonation, la capacité d’analyse, les compétences sociales et la tolérance.

Traduction André Carruzzo

Sommaire Basis

Services

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Marktgasse 5, 4051 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Niklaus Rüegg
téléphone portable  079 708 90 74
E-Mail niklaus.rueegg@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch

AGENDA

16 -19 mai
Finale SJMW
Lugano

30 - 01 mai 2019
AD EMU
Sofia, Bulgarie

30 mai - 2 juin 2019
Festival SKJF
Lucerne

14 juin 2019
10:15–15:30
AD ASEM
Olten

29 juin 2019
MAS Musikmanagemenent
Cérémonie de remise des diplômes de directeur d’école de musique ASEM
HKB Bern

05 - 07 septembre 2019
Séminaire de réflexion ASEM
Vaud

21 - 22 septembre 2019
Fête fédérale des musiques de jeunes
Berthoud

21- 22 septembre 2019
Swiss Percussion Competition
Weinfelden

15 novembre 2019
AD ASEM
10:15–15:30
Olten
06 décembre 2019
Conférence Romande

17 -18 janvier 2020
Forum sur la formation musicale FFM
TRAFO, Baden

8 - 11 juillet 2021
World Youth Music Festival
Zurich