Des écoles de musique ont présenté des projets exceptionnels lors du Forum sur la formation musicale 

L’encouragement fédéral de la formation musicale

VMS, 22.02.2016

Programme « jeunesse et musique »

VMS - Le nouveau programme fédéral « jeunesse et musique » concrétise l’objectif de l’article constitutionnel 67a d’offrir à la jeunesse un accès élargi aux activités musicales. Il a pour base légale l’article 12 de la loi sur l’encouragement de la culture. Pour l’instant, seule l’ordonnance du DFI instituant un régime d’encouragement relatif au programme «jeunesse et musique» pour les années 2016 à 2020 est publiée. L’Office fédéral de la culture (OFC) en assure la mise en œuvre avec le concours de l’organe d’exécution, la société Res Publica Consulting (RPC) à Berne. Il s’agit tout d’abord de mettre en place les filières de formation des futurs monitrices et moniteurs jeunesse+musique. A partir de 2017, les écoles et écoles de musique soutenues par les cantons et les communes auront la possibilité de proposer des offres complémentaires, comme des camps musicaux. La formation de moniteur j+m, qui est exigée pour l’inscription de projets, devrait être raccourcie pour les professeurs de musique. A partir de mai 2016, une nouvelle collaboratrice à l’OFC, Lorenzetta Zaugg, assumera la responsabilité de l’organisation du programme. Les associations du secteur musical, dont l’ASEM, seront associées à ce processus.

Peu après la publication de l’ordonnance sur le programme j+m, l’ASEM a envoyé une lettre aux associations cantonales pour les informer de l’avancement de la mise en œuvre de l’article constitutionnel. Elle a également évoqué l’art. 12a de la LEC régissant les tarifs pratiqués par les écoles de musique. En vertu de cet article, les écoles de musique bénéficiant du soutien de cantons ou de communes devront désormais prévoir pour tous les enfants et tous les jeunes jusqu'à la fin du niveau secondaire II des écolages clairement inférieurs à ceux pratiqués pour les adultes. Lors de l'établissement des tarifs, les écoles de musique doivent par ailleurs tenir compte de la situation économique des parents ou des autres personnes en charge de l'entretien ainsi que des besoins accrus de formation des élèves doués en musique. L’ASEM estime qu’il appartient désormais aux associations cantonales de faire en sorte que ces réglementations légales soient judicieusement mises en œuvre. Selon l’association faîtière des écoles de musique, il convient de chercher une répartition équilibrée des coûts de l’enseignement musical entre les pouvoirs publics et les parents.

Le texte original de l’article constitutionnel 67a, les articles 12 et 12a de la LEC, l’ordonnance relative au programme jeunesse et musique et l’ordonnance sur l’encouragement de la formation musicale peuvent être téléchargés dans les trois langues nationales à l’adresse https://www.admin.ch/opc/fr/official-compilation/2015/5631.pdf

Services

Publicité

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Dufourstrasse 11, 4052 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Anicia Kohler
téléphone portable  079 756 92 59
E-Mail anicia.kohler@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch

AGENDA

8 - 11 juillet 2021
7e Festival mondial des musiques de jeunes WJMF
Zurich

20 mai 2022
Festival des chœurs
Gossau