ASEM: séminaire de réflexion 

Penser à demain

Niklaus Rüegg, 11.10.2016

Le comité de l’ASEM s’est réuni avec le bureau de l’AD dans le cadre paisible du lac de Sempach pour élaborer la stratégie d’avenir de l’association. Dans bon nombre de domaines, un travail sur plusieurs années se dessine.

Image
Equipe du séminaire 2016, de gauche à droite : Christine Bouvard, Felix Bamert, Andreas Weidmann, Valentin Gloor, Susanne Gilg, Stefanie Dillier, Anne Dinkel, Margot Müller, Letizia Walser, Jovita Tuor

ASEM : séminaire de réflexion

Niklaus Rüegg – La température était estivale, l’atmosphère au beau fixe et le travail ne manquait pas pour cette réunion organisée du 1 au 3 septembre à Nottwil. Christine Bouvard, présidente de l’ASEM, a souhaité la bienvenue à Valentin Gloor, dont c’était la première séance officielle comme nouveau membre du comité. Valentin Gloor remplace depuis cet été Helga Loosli, démissionnaire. Par ailleurs, la co-secrétaire générale Jovita Tuor participait à sa dernière séance avec le comité, car elle cessera son activité à l’ASEM à fin septembre 2016.
Le premier soir, le comité a mené une rencontre de travail avec le comité de l’association des écoles de musique du canton de Lucerne (VML). Les écoles de musique lucernoises sont confrontées à des mesures d’économies prévues par le canton. L’exposé de la situation par le président du VML, Franz Grimm, illustre une tendance qui s’observe dans de nombreux cantons où les écoles de musique subissent de plus en plus de restrictions budgétaires et voient leur intégration dans les lois sur l’éducation compromise. L’ASEM est volontiers prête à aider ses membres à trouver des solutions politiques.
Le deuxième jour, le « Bureau de l’AD » constitué d’Anne Dinkel (VD), Susanne Gilg (ZH) et Stefanie Dillier (UW) a rejoint le comité. Stefanie Dillier, directrice de l’école de musique d’Alpnach, remplace Andreas Schweizer (TG) au sein de cet organe qui joue un rôle important de trait d’union avec l’assemblée des délégués. Christine Bouvard leur a souhaité la bienvenue.

Activités et projets de l’association
Sur la base de la vision et des lignes directrices de l’ASEM, les participants ont tout d’abord fait le bilan du travail accompli durant l’année écoulée. Lors du séminaire 2015, le comité s’était penché sur la question de la qualité de la communication avec les associations membres et sur l’intégration de l’AD. Un atelier fructueux a été consacré à cette thématique dans le cadre de l’AD de juin. Selon l’équipe du séminaire de réflexion, les premiers effets positifs de ce processus se font déjà ressentir, mais des efforts supplémentaires se révèleront nécessaires. Parmi les points positifs mentionnées figurent la communication interne, les groupes de travail, les échanges avec d’autres associations musicales et instances politiques, mais aussi et surtout les projets de l’ASEM (Forum sur la formation musicale, groupes de travail, système de gestion de la qualité quarte open label, statistique, fête anniversaire, intégration de la Suisse italienne, concours de bonnes pratiques, pérennité de la RMS).
Quelques instruments du comité devront encore être optimisés. C’est le cas notamment des canaux d’information sur le web, qui devront être coordonnés ces prochaines années selon le principe d’une stratégie globale TI. En outre, des tâches comme l’organisation de la relève au comité en tenant compte de l’intégration de la Suisse romande, l’orientation du FFM 2018, l’avenir de la RMS, ou encore le projet pluriannuel « Ecole de musique de demain » nécessiteront tout l’engagement du comité et du secrétariat.
Les participant ont fait le point et pris des décisions importantes au sujet du projet de l’Ecole de musique de demain. Dans le secteur des affaires publiques, la charte relative à la collaboration avec les associations d’amateurs a été achevée avec succès. Le thème « migration » est en train d’être lancé en mettant l’accent sur les aspects de la politique sociale et de la recherche.
L’esquisse du projet relatif à l’organisation et aux structures d’avenir des écoles de musique est prête et doit à présent être concrétisée. Dans le secteur pédagogie, une nouvelle démarche a été engagée en intégrant tous les travaux existants. L’ASEM souhaite également chercher de nouvelles coopérations en matière de recherche avec des hautes écoles lorsqu’elles paraissent judicieuses. Le projet global de l’Ecole de musique de demain sera l’un des thèmes principaux à l’ordre du jour de la prochaine AD.

Politique
Malgré le travail considérable accompli par l’ASEM, les résultats de la mise en œuvre de l’article constitutionnel 67a sont très insatisfaisants pour les écoles de musique. Cette situation n’est pas liée à un manque d’engagement de notre association, mais s’explique par la logique des processus politiques. On sait en effet que l’idée initiale d’une loi-cadre dans le secteur de l’éducation intégrant à la fois la formation scolaire et extrascolaire de la scolarité obligatoire, la formation musicale complémentaire sur une base volontaire (écoles de musique), et l’encouragement des talents, n’a pas été suivie. Le comité a néanmoins décidé de poursuivre sur la voie d’une loi-cadre, et d’encourager et soutenir parallèlement les initiatives législatives cantonales. Il est important de maintenir les liens avec le Parlement et l’OFC afin de pouvoir trouver de nouvelles solutions législatives d’ici le prochain Message culture. Le positionnement des écoles de musique dans le programme J+M est encore vague et nécessite d’être clarifié. A cet effet, un document sur les synergies possibles entre ce programme et les écoles de musique a été adopté et remis à l’OFC. Cette prise de position est soutenue par l’Association jeunesse et musique et ses 17 associations membres, ce qui témoigne de l’utilité de ce réseau créé avec les organisations partenaires du secteur de la formation musicale.
Les grands chantiers de l’association sont orientés sur le long terme – le séminaire de réflexion l’a clairement mis en évidence - et demanderont beaucoup de persévérance. Dans cette optique, la coopération avec l’AD, les associations membres et d’autres associations et organes est non seulement souhaitable, mais jouera aussi un rôle déterminant pour le succès des travaux.

Le prochain séminaire de réflexion du comité de l’ASEM aura lieu du 7 au 9 septembre 2017 au Tessin.

Image
Die Präsidentin weist den Weg

Services

Publicité

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Marktgasse 5, 4051 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Niklaus Rüegg
téléphone portable  079 708 90 74
E-Mail niklaus.rueegg@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch

AGENDA

Pour plus de détails voir je lien site Web de l’ASEM

 

1 août 2019
8th World Orchestra Festival
Vienne

05 - 07 septembre 2019
Séminaire de réflexion ASEM
Vaud

21 - 22 septembre 2019
Fête fédérale des musiques de jeunes
Berthoud

21- 22 septembre 2019
Swiss Percussion Competition
Weinfelden

2 novembre 2019
17. Symposium SMM (en allemand)
Bâle

15 novembre 2019
AD ASEM
10:15–15:30
Olten

06 décembre 2019
Conférence Romande

17 -18 janvier 2020
Forum sur la formation musicale FFM
TRAFO, Baden

8 - 11 juillet 2021
7ème World Youth Music Festival WJMF
Zurich

20 mai 2022
Festival der Chöre
Gossau