Prévoyance vieillesse : une réforme nécessaire

ASEM, 29.06.2017

Après plusieurs refus exprimés dans les urnes, le peuple suisse sera invité à se prononcer une nouvelle fois en automne prochain sur une réforme de l’AVS et de la prévoyance professionnelle.

ASEM – Ces 20 dernières années, toutes les tentatives entreprises pour réviser la prévoyance vieillesse ont été rejetées. Le 24 septembre 2017, la Suisse sera à nouveau appelée à voter sur un projet dans ce domaine. La « Prévoyance vieillesse 2020 », tous les experts en assurances sociales en conviennent, doit impérativement être acceptée si l’on veut que les assurances sociales puissent continuer de fournir leurs prestations ces prochaines années. Faute de quoi l’AVS risque de devenir exsangue d’ici 2030. Ce thème est « too big to fail », comme l’a exprimé Hans Brupbacher, président du Conseil de fondation de la Caisse de pension Musique et Formation lors de son exposé à l’AD de juin.
Le nouveau projet ne résoudra pas définitivement le problème, mais il est nécessaire pour pouvoir engager d’autres étapes devant garantir la pérennité de la prévoyance vieillesse. Il représente un compromis très helvétique visant à donner satisfaction à toutes les parties, et porte aussi bien sur l’AVS que sur la LPP. Les principaux éléments sont les suivants : dans le domaine de l’AVS, le projet prévoit un relèvement de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans, et une augmentation des rentes mensuelles de 70 francs pour les nouveaux retraités. Les cotisations AVS seraient augmentées de 0,3%, et la TVA relevée de 0,6% en deux étapes. Une flexibilisation du droit à la rente entre 62 et 70 ans serait introduite. Le taux de conversion minimal dans le domaine obligatoire serait abaissé de 6,8 à 6,0. Le taux de coordination serait échelonné selon le revenu et se situerait entre 14'100 et 21'150 francs. Les bonifications de vieillesse seraient augmentées et les générations transitoires obtiendraient une garantie de prestation. Après pesée des avantages et des inconvénients du projet et sachant que la Réforme 2020 ne peut être qu’un commencement, la Caisse de pension Musique et Formation recommande d’accepter la proposition du Parlement. Le comité de l’ASEM soutient cette position.

Informations détaillées sur le projet ici

Services

Publicité

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Dufourstrasse 11, 4052 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Anicia Kohler
téléphone portable  079 756 92 59
E-Mail anicia.kohler@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch

AGENDA

8 - 11 juillet 2021
7e Festival mondial des musiques de jeunes WJMF
Zurich

20 mai 2022
Festival des chœurs
Gossau