Assemblée des déléguées de l'ASEM 

Une restructuration en prévision des défis futurs

Niklaus Rüegg, 17.12.2017

Le comité de l’ASEM devra renouveler trois postes en été 2018, tout en poursuivant des projets ambitieux. Les délégués ont apporté leur soutien à la stratégie prévue par l'association.

Image
Christine Bouvard, Marc-Antoine Camp

Niklaus Rüegg – Christine Bouvard, présidente de l’ASEM, a souhaité la bienvenue aux nombreux délégués présents à Olten pour l’AD du 17 novembre, saluant tout particulièrement Christine Hess, de l’école de musique de Bâle, ainsi que le nouveau directeur de l'école de musique de Glaris, Jürg Wickihalder.
Elle a ensuite donné un bref aperçu des résultats du séminaire de réflexion de septembre dernier au Tessin (cf. compte rendu de novembre). Quelques thèmes du séminaire ont également été discutés de façon approfondie lors de l’AD. Parmi ceux-ci figuraient l’affinement des profils du comité et du secrétariat, la réorganisation du comité en prévision de la prochaine « législature » 2018 - 2022, les objectifs annuels, ainsi que le travail sur les projets « encouragement des talents musicaux » et « école de musique interculturelle ». La présidente a jugé particulièrement positive la rencontre de travail avec l’association cantonale FeSMuT, qui recevait le comité. Matteo Piazza, président de la FeSMuT et délégué du canton du Tessin, a été nouvellement élu au bureau de l'AD. Cela devrait aussi contribuer à une meilleure intégration de la Suisse latine. Le séminaire de réflexion 2018 se tiendra aux Grisons.
Un groupe de travail élargi placé sous la direction de Letizia Walser réalisera un guide sur l'« intégration par la formation musicale ». Par ailleurs, une enquête en ligne suivie d’interviews sera consacrée à l’encouragement des talents. Conçue par Valentin Gloor, cette enquête permettra d’obtenir une vue d’ensemble sur les offres des écoles de musique subventionnées et publiques de Suisse. Cet état des lieux est une importante condition préalable pour la mise en œuvre législative de l’encouragement des talents prévu par l’art. 67a de la Constitution.
La secrétaire générale Margot Müller a pu présenter un budget équilibré. Les cotisations des membres seront maintenues l’année prochaine au même niveau qu’en 2017.

Du changement au comité
Le comité enregistrera trois départs en été prochain : Felix Bamert (pédagogie) et Andreas Weidmann (communication, services) quitteront le comité pour des raisons statutaires (limitation à 12 ans de la durée des mandats), et Letizia Walser (Public Affairs) se retirera pour des raisons personnelles. Du fait de ces changements, les domaines d'activité devront être remaniés: la vice-présidence sera à nouveau rattachée au secteur Public Affairs, et le secteur « Communication et services » sera remplacé par celui des « Finances et services ». Un Service de la communication sera créé pour assurer les travaux opérationnels dans le domaine de la communication. Quelques changements interviendront dans la répartition des pourcentages de postes, mais ils n’auront pas d’incidence sur les coûts. Une candidature de la Suisse romande est souhaitée pour le secteur Pédagogie. Le secteur Public Affairs pourrait être repris par exemple par une personne issue du milieu de la politique éducative, comme un membre de l’autorité responsable d'une école de musique.
Les annonces de mise aux concours seront transmises aux associations cantonales. Les auditions avec la participation de représentants du comité et du bureau de l’AD auront lieu de mi-avril à mi-mai 2018.

Le système quarte open label bien accueilli
Après les institutions qui se sont vu remettre les premiers certificats quarte open label lors de l’AD de juin (écoles de musique d’Huttwil Zürcher Unterland, Domat-Ems/Felsberg), c’était au tour des représentantes et représentants des écoles de Steinen-Lauerz (Petra Köhler, directrice et Urs Emmenegger, membre de la commission) et de Michelsamt (Patrik Hitz, directeur et Susanne Cortes, président de la commission scolaire) de recevoir le label. Felix Bamert a prononcé un bref éloge, et Patrik Hitz a résumé en ces termes son expérience avec le système de gestion de la qualité ASEM : « quarte I était bon, quarte open label sera encore meilleur ». Christine Bouvard a remis les certificats et déclaré que le projet pilote était ainsi achevé en Suisse alémanique. Depuis l’automne 2017, le programme est ouvert à toutes les écoles.
La phase pilote en Suisse romande est bien lancée avec le Conservatoire de musique neuchâtelois, le Conservatoire de musique du Nord Vaudois, le Cercle lémanique d’études musicales et l’Ecole jurassienne et conservatoire de musique.

Projet de recherche « Apprendre la musique en Suisse »
La présidente a accueilli le professeur Marc-Antoine Camp, directeur du département de recherche en pédagogie musicale à la HEM de Lucerne, venu présenter un exposé sur le thème principal « Apprendre la musique en Suisse ». L’un des sous-projets du projet général « école de musique de demain » est dédié au développement de l’organisation des écoles de musique. L’ASEM a acquis la conviction que pour pouvoir tirer des conclusions valables sur l’évolution durable de ces dernières, il est impératif de disposer d'une vue d'ensemble sur les prestataires et les offres du secteur de la formation musicale extrascolaire. Il est en outre important que cet aperçu du marché et les données correspondantes sur l’apprentissage de la musique ne se limitent pas aux écoles de musiques officiellement reconnues. Dans cette optique, le comité a pris contact avec la haute école de musique de Lucerne pour examiner la faisabilité d'une étude élargie. Marc-Antoine Camp a présenté des réflexions de fond sur cette question. Durant la discussion qui a suivi, des participants ont souligné qu’il était important que l’enquête soit menée sans a priori et sans conditions préalables qualitatives. De cette manière, les spécialistes disposeront d’une base élargie pour évaluer les évolutions futures du secteur de la formation musicale.
Le comité va désormais approfondir ce projet d’étude avec les responsables concernés de la HEM de Lucerne.

FFM 2018 : sept projets de bonnes pratiques
Le Forum sur la formation musicale de 2018 (FFM) se penchera sur les macrotendances et leur influence sur la formation musicale. Diverses questions liées aux changements démographiques, aux évolutions sociales et à la numérisation seront évoquées et analysées sous l’angle des opportunités offertes par rapport aux tendances actuelles de la formation musicale. Ces thèmes seront abordés à travers des exposés et des débats publics. Des intervenants de premier plan de Suisse et de l'étranger apporteront ainsi des éclairages sur les différents aspects de cette thématique (voir les portraits publiés sur les pages de l'association: Bennett, Mäder, Rademacher, Cachelin, Doerne/Goeritz, Hahn). Comme de coutume, les conférences seront agrémentées d'intermèdes musicaux.
Un autre temps fort du forum sera la présentation lors des deux après-midi des projets de bonnes pratiques de sept écoles de musique. Les travaux les plus intéressants seront récompensés le samedi dans le cadre du concours ASEM. Vous trouverez des précisions sur le FFM 2018 ainsi que l’intitulé des projets du concours dans le programme du FFM, qui peut être téléchargé en allemand sur le site de l’ASEM. Les meilleurs projets seront présentés dans la Revue musicale au cours de l’année 2018

Les inscriptions au FFM 2018 sont ouvertes dès maintenant sur le site internet de l’ASEM.


Nouveautés des cantons
L’association cantonale des Grisons dispose d’un nouveau président en la personne de Patric Vincenz. La nouvelle loi sur l'encouragement de la culture, qui prévoit des contributions aux écoles de musique et de chant, entrera en vigueur le 1.1.2018. Le Bündner Jahrbuch est dédié cette année aux écoles de musique grisonnes.
L’association des écoles de musique d’Argovie VMA a présenté un « manuel qualité » dont les normes sont inspirées du système quarte open label. Cet ensemble de règles élargi mise sur un renforcement interne des écoles de musique. Le manuel est disponible comme document papier ou en format électronique à télécharger.
A Saint-Gall, la loi sur l'école obligatoire est complétée par une disposition imposant aux communes scolaires d’offrir la possibilité de suivre un enseignement facultatif auprès d’une école de musique. Les élèves des écoles professionnelles peuvent aussi suivre les cours de musique facultatifs à l’école cantonale.
Au Tessin, les négociations avec le gouvernement sur l’amélioration du financement des écoles de musique ont été relancées.


Agenda
• Forum sur la formation musicale, Baden : 19 et 20 janvier 2018
• Assemblées de délégués en 2018 : 9 mars, 8 juin, 16 novembre.
• Assemblées de délégués en 2019 : 22 mars, 14 juin, 15 novembre.
• Séminaire de réflexion ASEM : 6 au 8 septembre 2018
• Conférence Romande: 7 décembre 2018

Services

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Marktgasse 5, 4051 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Niklaus Rüegg
téléphone portable  079 708 90 74
E-Mail niklaus.rueegg@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch

AGENDA

15 septembre 2018
9h30 et16h30
Journée Orchestres en Classe
Genève

23 septembre 2018
Journée de la flûte de pan
Horw

16 novembre 2018
AD de l’ASEM
Olten

7 décembre 2018
Conférence romande
30 mai – 01 juin 2019
EMU AD
Sofia, Bulgarien

17/18 janvier 2020
Forum sur la formation musicale FFM
TRAFO, Baden

22 mars 2019
AD de l’ASEM
avec les présidences
Olten

14 juin 2019
AD de l’ASEM
Olten

17/18 janvier 2020
Forum Musikalische Bildung FMB
TRAFO Baden