L’Association bernoise des écoles de musique (ABEM) veut obtenir la certification quarte open label  

Une association cantonale adopte un système de gestion de la qualité

Niklaus Rüegg, 28.03.2018

L’Association bernoise des écoles de musique (ABEM) veut obtenir la certification quarte open label

Image
Hans Peter Hess, secrétaire général de l’ABEM

Niklaus Rüegg – Le 12 janvier dernier, une séance de lancement a eu lieu à Aarau avec des écoles souhaitant se préparer à l’introduction du label de qualité de l'ASEM. L’Association bernoise des écoles de musique était également présente. Ses responsables voulaient savoir à quoi faire attention lorsqu’une association prévoit d’introduire quarte. L’ABEM étant la première association à envisager cette démarche, un certain nombre de questions ont dû être clarifiées au préalable, car l’activité principale d’une association n’est pas de faire de la musique, mais d’en assurer l’organisation.
Ont participé à cette séance animée par Margot Müller les écoles de Freienbach (Schwyz), Menziken Burg (AG), Seengen (AG) et Oberrheintal ainsi que le Conservatoire de Delémont. Thomas Saxer et Rainer Walker y ont participé en tant que conseillers quarte.
Hans Peter Hess, secrétaire général de l’ABEM, nous donne des précisions sur les projets de son association.

Dans quelle mesure l’ABEM a-t-elle profité de cette séance de lancement ?
Nous avons pu examiner les exigences des modules et déterminer celles que nous entendons mettre en œuvre dans les domaines de l'enseignement, de l'administration, de l'encouragement et de l'assistance. La table des matières du nouveau manuel de l’association des écoles de musique d’Argovie VAM nous a été très utile.

Quarte Open Label est en principe conçu pour des écoles. Qui a eu l’idée de faire certifier l'ABEM ?
Nous nous sommes évidemment demandé pourquoi nous entreprenions cette démarche. La principale raison est que les documents des différents organes ne sont plus à jour. Après la révision de nos statuts en 2013, les autres règlements auraient en principe dû être adaptés. En outre, nos avons pris conscience que si un nombre croissant d'écoles poursuivent leur développement avec quarte, l’association devait elle aussi mettre de l’ordre dans ses structures et disposer de documents actualisés. Aussi le comité a-t-il décidé à l’unanimité le 22 juin 2017 d’introduire quarte.

Où en sont les écoles de musique bernoises par rapport à quarte ?
Berne est en quelque sorte un pionnier dans ce domaine. Nous comptons quatre écoles figurant parmi les plus anciennes à avoir adopté quarte, à savoir Worblental/Kiesenthal sous la direction de Thomas Saxer, Langenthal (Rainer Walker), Unteres Worblental (Matthias Sommer) et Oberemmental (Hanspeter Schenk). A celles-ci sont venues s’ajouter récemment Huttwil (Open Label), ainsi qu’Oberland Ost qui prépare sa certification (Quarte 3). Quelques autres ont engagé la procédure. Les écoles de musique bernoises connaissent un changement de génération marqué par le passage des écoles pionniers vers les écoles « apprenantes ». Parmi les jeunes directeurs, la plupart on suivi la formation de directeur d’école de musique, et les descriptifs de processus ne leur font pas vraiment peur.

Un article a récemment fait état de difficultés rencontrées par une école de musique: que s’est-il passé ?
L’école en question était une institution parfaitement dirigée et exemplaire au niveau musical. Après le départ à la retraite de son directeur, on a constaté que très peu de choses avaient été consignées par écrit et que les responsabilités aux différents niveaux n'étaient plus clairement établies. Avec quarte, cette situation ne se serait probablement pas présentée. Il faut bien sûr des personnalités fortes au front, mais il est tout aussi indispensable de pouvoir s'appuyer sur une administration fiable et une organisation solide.

Qu’attendez-vous de ce label de gestion de la qualité ?
Devenir une organisation apprenante. Une fois par année, conformément au principe souvent cité de la roue de Deming (Plan - Do- Act - Check), il faut prendre l'habitude de soumettre l’organisation au ban d’essai et mettre à jour les documents. Cette analyse critique de l'organisation doit devenir une tâche naturelle dans le déroulement annuel.

Quelles sont les prochaines étapes ?
Il s’agit à présent d’élaborer un manuel avec les modules choisis. Puis un atelier sera organisé en été en collaboration avec Margot Müller. L’objectif est que l’ensemble de la procédure soit achevée en l’espace d’une année.

Services

Publicité

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Dufourstrasse 11, 4052 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Anicia Kohler
téléphone portable  079 756 92 59
E-Mail anicia.kohler@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch

AGENDA

8 - 11 juillet 2021
7e Festival mondial des musiques de jeunes WJMF
Zurich

20 mai 2022
Festival des chœurs
Gossau