Un travail de master consacré à l’école de musique du Haut-Valais AMO 

Vue d’ensemble du développement de l’organisation

Niklaus Rüegg, 24.04.2019

Dans son travail de diplôme de la filière MAS en direction et gestion d’institutions musicales de la Haute école des arts de Berne, Amadé Schnyder dresse le portrait d’une école en pleine mutation.

Image
De gauche à droite: Thomas Saxer, Amadé Schnyder, Thierry Debons, Gaspard Buma, à l'occasion de l'assemblée des délégués de mars.

Niklaus Rüegg – Depuis 40 ans, l’auteur est étroitement lié à l’AMO, qu’il a d’abord fréquentée comme élève, et où il est revenu plus tard comme professeur et depuis 2014 directeur. Sous le titre « Die Allgemeine Musikschule Oberwallis – Zwischen gestern und morgen, zwischen Innovation und Kontinuität », Amadé Schnyder dresse un vaste panorama de cette institution, depuis sa fondation en 1964 jusqu’à nos jours. Ces dernières années, d’importants jalons ont été posés avec l’harmonisation des écoles valaisannes, la fondation d’une association cantonale et l’application d’un plan d’études cadre (PECH). En Valais, la mise en œuvre des prescriptions cantonales relatives à la direction d’une école de musique revêt une importance déterminante. Amadé Schnyder accompagne et étudie par des méthodes scientifiques les processus de transformation du développement de l’organisation de son école, et fait analyser son institution par la société conseil HERZKA à des fins d’optimisation.

L’histoire d’une organisation
Au début de son travail, Amadé Schnyder expose les bases théoriques sur lesquelles se fonde son analyse historique de l’école. Il s’agit des quatre phases de développement d’une organisation selon Friedrich Glasl, à savoir la phase pionnier, la phase de différenciation et les phases d’intégration et d’association. Il établit ensuite un lien entre ces phases de développement et les sept éléments fondamentaux d’une organisation (également de Friedrich Glasl). Chaque directeur (Amadé Schnyder n’est que le quatrième dans l’histoire de l’AMO après Andreas Zenhäusern, Paul Halter et Bruno Andreas Zenhäusern) est un élément de ce processus et développe l’organisation en fonction du contexte externe et interne de son temps. Selon l’analyse de Schnyder, l’AMO représente une organisation ouverte et dynamique.
Cette analyse historique de l’école aurait déjà suffi pour un travail de master, mais ce n’est que maintenant que commence le sujet principal de l’étude, à savoir le développement de l’organisation de l’AMO après 2009.

Une impulsion venue du canton
Il y a une dizaine d’années, le canton du Valais a invité les trois écoles de musique du canton (l’AMO, le Conservatoire Cantonal (CC) à Sion et l’Ecole de Jazz et Musique Actuelle-Valais, EJMA-VS-Valais) à collaborer. Il leur a signifié son intention d’uniformiser le soutien financier accordé aux institutions reconnues. En 2009, le gouvernement valaisan a commandé un état des lieux de la formation musicale. Les rapports de 2010 et 2011 ont constitué le point de départ de l’harmonisation des écoles de musique du Valais. Malgré le petit nombre d’écoles, cette entreprise était loin d’être simple compte tenu des différences de langue et de mentalité entre Haut et Bas-Valais et des différentes structures de l’offre. Au début, les Hauts-Valaisans ont eu de la peine à s’affirmer face à la majorité francophone et à défendre leur culture, influencée par la Suisse alémanique. La fondation de l’association cantonale en 2012 leur a permis de s’exprimer d’une seule voix envers l’extérieur, et l’affiliation à l’ASEM s’est révélée utile pour l’harmonisation.
A la fin de 2012, les écoles de musique reconnues du Valais se sont prononcées en faveur de l’introduction d’un « plan d’études cadre harmonisé » (PECH), projet qui pourrait servir d’exemple à toute la Suisse.
Selon l’analyse d’Amadé Schnyder, l’AMO se trouvait en 2018 dans trois différentes phases simultanées, toutefois dominées par la phase de différenciation : l’orientation stratégique est actuellement repensée, l’école réorganisée de manière rationnelle et adaptée aux prescriptions cantonale tout en étant rendue plus transparente. La phase d’intégration comprend des aspects tels que possibilités de participation aux décision, aides fournies, travail d’équipe des collaborateurs, ou encore élaboration de nouvelles lignes directrices. Enfin, la phase d’association recouvre des thèmes comme la collaboration avec les institutions haut-valaisannes, ou l’harmonisation avec le CC et l’EJMA-VS dans la mise en œuvre des prescriptions cantonales.

Sommaire Basis

Services

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Marktgasse 5, 4051 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Niklaus Rüegg
téléphone portable  079 708 90 74
E-Mail niklaus.rueegg@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch

AGENDA

16 -19 mai
Finale SJMW
Lugano

30 - 01 mai 2019
AD EMU
Sofia, Bulgarie

30 mai - 2 juin 2019
Festival SKJF
Lucerne

14 juin 2019
10:15–15:30
AD ASEM
Olten

29 juin 2019
MAS Musikmanagemenent
Cérémonie de remise des diplômes de directeur d’école de musique ASEM
HKB Bern

05 - 07 septembre 2019
Séminaire de réflexion ASEM
Vaud

21 - 22 septembre 2019
Fête fédérale des musiques de jeunes
Berthoud

21- 22 septembre 2019
Swiss Percussion Competition
Weinfelden

15 novembre 2019
AD ASEM
10:15–15:30
Olten
06 décembre 2019
Conférence Romande

17 -18 janvier 2020
Forum sur la formation musicale FFM
TRAFO, Baden

8 - 11 juillet 2021
World Youth Music Festival
Zurich