Tout a commencé par une petite note dans la newsletter.  

A la découverte de la pédagogie finlandaise

Niklaus Rüegg, 26.02.2020

C’est parfois si simple : une professeure de piano lit une petite note dans la newsletter ASEM. Et quelques mois plus tard, la voilà partie en voyage pour un échange informel avec une école de musique finlandaise.

Image
Karin Berger-Sturm et Stephanie Reist sur le ferry menant de Travemünde à Helsinki

Niklaus Rüegg – Un jour, Stephanie Reist, professeure de piano à l’école de musique de Worblental Kiesental, tombe sur cette petite note dans la newsletter ASEM de janvier 2019 : « L’école finlandaise Middle Carelian Music Institute cherche à coopérer avec des écoles de musique suisses. » Parlant un peu le finlandais, elle est tout de suite intéressée et se met en contact avec la directrice de l’école, Susanna Ertolahti, qui l’invite à un colloque sur le piano. Le hasard faisant bien les choses, lors de ses dernières vacances d’été, Stephanie Reist rencontre dans le tram à Helsinki la présidente de l’autorité responsable de l’école de musique de Worblental Kiesental, Karin Berger-Sturm. Elle lui parle de son projet et les deux femmes décident spontanément d’accepter ensemble l’invitation en Finlande en septembre 2019. Il s’agissait d’une initiative purement privée qui n’était ni subventionnée ni soutenue par l’école de musique.
Le « Middle Carelian Music Institute » se trouve à Tohmajärvi, une ville à environ 400 km au nord-est d’Helsinki et proche de la frontière russe. C’est une école de musique comptant environ 800 élèves (jeunes et adultes) et une cinquantaine d’enseignantes et enseignants. Elle dessert un territoire grand comme les cantons de Berne et de Soleure réunis. Les cours ont lieu dans sept localités comptant au total 35'000 habitants. La distance entre les 30 sites d’enseignement peut atteindre 80 km. L’enseignement se déroule en général dans des salles de classes normales, mais parfois aussi dans des locaux spécifiques. Dans le nouveau bâtiment scolaire de Tohmajärvi – l’un des plus grands projets de construction actuels de la commune – des salles sont spécialement prévues pour la « musiikkiopisto ».

Des exigences élevées
Le colloque sur le piano, dont le programme portait sur un vaste éventail de sujets pédagogiques, s’est déroulé le 23 septembre 2019 à Joensuu. Les deux invitées ont pu y présenter des conférences sur le travail de leur école de musique et le contexte général de la formation musicale en Suisse. Durant deux jours, Stephanie Reist a également assisté comme auditrice à des cours. Pendant ce temps, Karin Berger-Sturm en a profité pour rencontrer la présidente de la commune – à Tohmajärvi, l’école de musique est de son ressort – et faire connaissance avec l’administration de l’école de musique.
En Finlande, la formation musicale est inscrite depuis les années 1950 dans la constitution et occupe traditionnellement une place importante. L’offre est très complète : outre l’enseignement individuel et collectif, elle intègre les ensembles, un cours de solfège hebdomadaire ainsi que la co-répétition – le tout au prix de 150 euros par semestre. Les parents paient 5 à 10% des coûts totaux, l’Etat finlandais 57%. Le reste est pris en charge par les communes. Les dépenses pour les écoles de musique constituent une part importante du budget de l’éducation. Les écolages modiques des parents permettent de déduire que l’accès à la formation musicale extra-scolaire est mieux garanti que dans la plupart des autres pays.
L’enseignement musical recouvre des offres destinées à tous les groupes d’âge : de l’éveil musical pour les tout petits dès trois mois à la formation des adultes, en passant par les groupes pour jeunes enfants, l’école enfantine et tous les degrés scolaires. A l’université populaire, les adultes peuvent suivre des cours de musique pour 60 euros par semestre.
L’échange avec l’école de musique finlandaise a été une expérience intense et précieuse pour les deux Suissesses. La question de savoir si et comment le projet sera poursuivi reste entièrement ouverte.

Services

Publicité

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Marktgasse 5, 4051 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Niklaus Rüegg
téléphone portable  079 708 90 74
E-Mail niklaus.rueegg@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch

AGENDA

27-29 mars 2020
CSMJ, Entradas Classica

4 et 5 avril 2020
CSMJ, Come together Jazz&Pop

14-17 mai 2020
CSMJ, finale Classica
Lausanne

20 - 24 mai 2020
12e Festival Européen de Chorale de Jeunes (EJCF)
Bâle

21 mai 2020
10e Rencontre Suisse des chefs de chœur
Académie de musique de Bâle

8 - 11 juillet 2021
7e Festival mondial des musiques de jeunes WJMF
Zurich

20 mai 2022
Festival des chœurs
Gossau