Une passion pour la prévoyance

Une passion pour la prévoyance

Anicia Kohler, traduction: André Carruzzo, 25.06.2020

Hans Peter Schenk est directeur d’école de musique, trompettiste et gestionnaire culturel, et il s’engage depuis des années dans la politique locale à Langnau (BE). Depuis l’été 2019, il est également président du conseil de fondation de la Caisse de pension Musique et Formation. Dans cet entretien, il explique que la musique joue un rôle déterminant dans toutes ses activités, même si certaines d’entre elles se déroulent à son bureau.

Hans Peter, ton parcours professionnel est très varié, il va de la direction musicale à l’engagement dans un conseil communal. Qu’est-ce qui te fait avancer ?
La musique. Si je me suis lancé dans la politique, c’est aussi pour pouvoir m’engager en faveur des professeurs de musique, des musiciens et des personnes travaillant dans le domaine culturel. Sans musique, je ne serais pas la personne que je suis actuellement. Elle m’a toujours soutenu, motivé, et j’ai fait de la musique à toutes les étapes de ma vie, même lorsque je travaillais beaucoup à mon bureau. Elle m’a toujours donné un sens.

Qu’est-ce qui t’a incité à reprendre la présidence du conseil de fondation de la CP Musique et formation ?
J’œuvrais déjà depuis longtemps au conseil de fondation et à la direction et j’ai eu le sentiment d’avoir peu à peu acquis une vue d’ensemble. C’est cela qui m’a décidé à marcher sur les traces de mon prédécesseur, qui a accompli de nombreuses choses.

Qu’est-ce qui a changé ces dernières années à la caisse de fondation ?
De plus en plus d’écoles de musique se sont affiliées, de sorte qu’un nombre grandissant de professeurs de musique sont désormais assurés dès le premier franc, même pour de petits taux d’activité de trois ou quatre leçons. On est devenu beaucoup plus sensible à la sécurité sociale. Ce qui n’a pas changé, c’est la passion qui anime aussi bien le conseil de fondation que la direction de la caisse de pension. La conscience qu’il faut être prévoyant et penser à l’avenir. On le ressent très bien.

Lorsque tu étais jeune musicien, comment voyais-tu la sécurité sociale ?
Quand j’étais jeune, j’avoue que je ne m’en suis pas trop préoccupé. Mais je suis devenu relativement tôt directeur d’école de musique, à l’âge de 27 ans, et c’est là que j’ai commencé à m’intéresser à cette question.

Pour conclure, revenons à la musique : pour quel type de musique peux-tu particulièrement t’enthousiasmer ?
Ma musique préférée est en fait le Dixieland Jazz. J’aime aussi la musique contemporaine influencée par les Balkans, comme celle du Traktorkestar. Mais ce qui m’enflamme réellement, ce sont les bons vieux bigbands !

 _______________

La Caisse de pension Musique et Formation a été fondée en 1978 par l’ASEM. Elle permet aux enseignantes et enseignants de bénéficier d’une prévoyance professionnelle adaptée à leurs besoins. Quelque 300 écoles de musique y sont affiliées ainsi que différentes associations d’autres secteurs, comme Visarte et Autrices et auteurs de Suisse (A*dS).

Services

Publicité

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Dufourstrasse 11, 4052 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Anicia Kohler
téléphone portable  079 756 92 59
E-Mail anicia.kohler@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch

AGENDA

8 - 11 juillet 2021
7e Festival mondial des musiques de jeunes WJMF
Zurich

20 mai 2022
Festival des chœurs
Gossau