Eva Crastan Kaestner, Christian Braun, Philippe Krüttli 

Trois nouveaux membres au comité

Anicia Kohler, traduction: André Carruzzo, 01.09.2021

Trois nouveaux membres ont été élus lors de l’assemblée des délégués de juin 2021. Ils se sont déjà mis au travail et se réjouissent des temps à venir.

Eva Crastan Kaestner (LU)
En remplacement de Stefanie Dillier
Public affairs


Eva Crastan Kaestner est membre de la direction et recteure suppléante de l’école de musique de la ville de Lucerne. Elle y est responsable des disciplines accordéon, flûte à bec et instruments à clavier, et dirige l’encouragement des talents ainsi que le développement pédagogique de l’école. Pianiste et flûtiste à bec de formation, elle apprécie la pluralité des styles qu’elle peut couvrir avec ses instruments, de la Renaissance jusqu’à l’impressionnisme. «Je me réjouis d’avoir un aperçu de la perspective nationale», explique-t-elle à propos de sa nouvelle fonction de membre du comité. «Et je me réjouis de pouvoir nouer et entretenir des contacts à l’échelle suisse.»

 

Christian Braun (SG)
En remplacement de Valentin Gloor
Pédagogie musicale I et développement de la formation musicale et recherche


Christian Braun dirige l’école de musique de Saint-Gall et a été pendant plusieurs années professeur de trombone et de trombone baroque ainsi que musicien indépendant. Il s’intéresse particulièrement au développement de l’école. Selon lui, l’école de musique idéale est un lieu où toute personne, quel que soit son âge, puisse rechercher sa musicalité innée et être soutenue dans cette démarche. Quant à ce qui le motive à s'engager comme membre du comité, il explique que: «Le travail associatif est très important, l’époque de la pandémie l’a clairement montré. J’espère pouvoir apporter à l’avenir une contribution dans ce domaine.»

 

Philippe Krüttli

Membre du comité supplémentaire
pendant un an en vue de reprise de la
présidence au 1er juillet 2022
Jean-Damien Humair — Philippe Krüttli est directeur de l’Ecole de musique du Jura bernois (EMJB) depuis 20 ans, tromboniste, directeur de l’ensemble contemporain Grand Eustache, il est également impliqué dans de nombreux autres projets musicaux et pédagogiques. Selon lui,« nos près de 400 écoles de musique suisses constituent des joyaux qu’il faut choyer et préserver à tout prix. Ces îlots d’humanité, transmetteurs de tant de savoirs et de compétences,
permettent à la fois de préserver un patrimoine culturel précieux et d’ouvrir de nouveaux chemins au service du développement et de l’épanouissement de nos élèves, et donc de toute notre société. »

photos: FRAME photography, Baden