Ecoles de musique et les réseaux sociaux 
Connectés avec succès

Connectés avec succès

Anicia Kohler, traduction: André Carruzzo, 23.11.2021

Plus de 80% de la population suisse, et neuf entreprises sur dix sont présents sur les réseaux sociaux. Qu’est-ce que cela signifie pour les écoles de musique? Des entretiens avec des membres de la direction des écoles, du corps enseignant et de l’administration fournissent de précieuses informations.

En février 2021, Jean-Damien Humair a donné un premier aperçu de l’utilisation parfois très intensive et fructueuse des médias sociaux en Suisse romande. En Suisse alémanique aussi, un nouvel élan est perceptible. Un nombre grandissant d’écoles de musique s’engagent sur les réseaux sociaux, annoncent des concours et donnent des comptes rendus de concerts. La plupart ont ouvert leurs comptes récemment, il y a quelques années, voire quelques mois seulement, en général sur Facebook et Instagram. Elles s'accordent à dire que le but est d’être présent là où se tiennent les personnes, c’est-à-dire de plus en plus souvent en ligne. «L’école de musique doit être régulièrement présente sur les écrans des gens», déclare par exemple Ueli Kipfer, directeur de l’école de musique du Haut-Emmental.

Les médias sociaux doivent figurer dans le cahier des charges
Une question fréquemment soulevée concerne le temps investi. Selon l’étude «Social Media CH», de plus en plus d’entreprises et d’organisations sont convaincues que l’engagement sur les réseaux sociaux leur apporte un bénéfice direct. Mais cela ne fonctionne que si un budget-temps est prévu pour cela - publier des messages pendant les temps libres appartient au passé. Par exemple, après s’être engagé bénévolement dans ce domaine pour l’école de musique de Sissach, le professeur de trompette Gregor Krtschek, qui possède un savoir-faire en la matière en tant que leader de plusieurs groupes de musique, se voit désormais indemniser les heures qu’il investit dans les comptes des médias sociaux de l’école. Monique Blum, de l’école de musique Rondo en Thurgovie, se tient à disposition pendant environ une demi-journée pour l’administration de différents profils.

Un feed-back direct positif
Dans les écoles de musique interrogées, le feed-back des parents et des élèves concernant la présence sur Facebook et Instagram est toujours positif. Isabelle Lehmann, directrice suppléante de l’Ecole de musique de Bienne et responsable des médias sociaux, relève que son école peut atteindre ainsi de nouvelles personnes. Le public assistant aux séries de concerts et aux grandes manifestations aurait augmenté de manière significative, cela également grâce aux posts sponsorisés ainsi qu’à la publication simultanée d’articles de presse, qui ont aussi une portée considérable. Ueli Kipfer évoque un post concernant un concours qui a immédiatement débouché sur deux nouvelles inscriptions, et Monique Blume relève le potentiel des messages qui sont partagés par les membres de la famille et peuvent aussi atteindre de nouveaux intéressés.

Offres numériques et analogiques combinées
Toutes les personnes interrogées sont conscientes que les médias sociaux ne suffisent pas à eux seuls et que d’autres mesures sont nécessaires dans le contexte de la numérisation. Dans de nombreuses écoles, les profils de médias sociaux ont été mis en ligne presque simultanément avec de nouveaux sites web. L’Ecole de musique de Bienne par exemple s'est fixé comme objectif d'atteindre ses groupes cibles au moyen d’un site web attrayant et accessible - des outils numériques comme les inscriptions en ligne, un agenda pour l’inscription à des manifestations, ou encore de nouvelles offres d’essai sur place jouent en l’occurrence un rôle déterminant. Sissach a aussi remanié son site web: «Un bon site web est très important surtout maintenant», souligne Gregor Krtschek. Son nouveau et très apprécié cours de clairon, développé avec son plus ancien élève, montre aussi un effet promotionnel positif pour les instruments à vent et pour l’école de musique en général. L’école de musique du Haut-Emmental poursuit un même objectif avec sa nouvelle offre «Abo-Flex» dans l’air du temps destinée aux adultes, qui remporte beaucoup de succès. «Nous devons agir»: telle avait été la conclusion d’un atelier interne organisé par cette école. «Il ne va pas de soi que des élèves s’inscrivent », relève également Gregor Krtschek. «Il faut investir du temps pour cela - mais cela en vaut la peine».

Services

Publicité

Association suisse des écoles de musique

Adresse

Secrétariat : Margot Müller et Susanne Weber, Dufourstrasse 11, 4052 Basel
téléphone 061 260 20 70, Fax 061 906 99 01
E-Mail: info@musikschule.ch

CP 40-4505-7

Présidente

Christine Bouvard Marty
téléphone portable 076 336 28 56

Rédaction pages ASEM

Anicia Kohler
téléphone portable  079 756 92 59
E-Mail anicia.kohler@musikschule.ch


Jean-Damien Humair, ch. du Champ Jacquenoux 8, 1063 Chapelle-sur-Moudon
téléphone 079 391 91 28
E-Mail redaction@revuemusicale.ch

Internet
www.verband-musikschulen.ch
www.musikschule.ch
www.ecole-musique.ch
www.scuola-musica.ch