Les Journées de la Création Musicale Suisse se dérouleront à la fin du mois d’août à Cernier (NE), en collaboration avec Les Jardins Musicaux 2014. 

114e Journées de la Création Musicale Suisse

Laurent Mettraux , 06.06.2014

Les Journées de la Création Musicale Suisse se dérouleront à la fin du mois d’août à Cernier (NE), en collaboration avec Les Jardins Musicaux 2014.

Rappel : chaque année, notre association organise des Journées de la Création Musicale Suisse, d’envergure variable, mais toujours remplies de découvertes. Les membres de l’ASM peuvent à chaque fois assister gratuitement à ces concerts (voir la documentation reçue par la poste).
Pour les personnes qui seraient intéressés à devenir membres de notre Association et profiter de cet avantage (parmi d’autres), il suffit de se renseigner auprès du secrétariat (info@asm-stv.ch) pour prendre connaissance, entre autre, des conditions d’admission.

 

Cette année, la programmation de nos Journées de la Création Musicale Suisse s’inscrira dans la 17e édition de l’inventif Festival Les Jardins Musicaux.

Si les concerts coproduits par l’ASM se dérouleront principalement durant le weekend du vendredi soir 29 au dimanche après-midi 31 août (avec l’Assemblée Générale de notre association le samedi), plusieurs concerts, comme autant de préludes, se tiendront le dimanche 24 et le mardi 26 août (voir le programme complet ci-après). Au cours de huit concerts, 17 œuvres et une performance de 18 compositeurs membres seront jouées, parmi lesquelles six données en créations mondiales. La plupart des interprètes sont également membres de l’ASM.

Concerts en prélude

Les Jardins Musicaux proposent 10 « bal(l)ades » qui allient les découvertes historiques, artistiques ou archéologiques avec un concert. Ainsi, les personnes intéressées pourront découvrir le trésor romain de Dombresson et son histoire au Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel le 24 août à 10h, puis être amenées gratuitement en bus ou en covoiturage jusqu’au village de Dombresson près de Cernier. Dans le temple de ce village se déroulera le concert de du Lemanic Modern Ensemble, dirigé par William Blank, avec le monodrame L’Etang pour soprano (ici, Laure-Anne Payot) et ensemble (même formation que celui du Pierrot lunaire !) que la compositrice Ezko Kikoutchi a composé sur le texte éponyme de Robert Walser, seul ouvrage de ce dernier rédigé en dialecte biennois. La mise en musique de ce monodrame par Ezko Kikoutchi s'appuie également sur la traduction française de l'ouvrage en y adjoignant, en contrepoint, cinq poèmes de différents auteurs, dont deux en langue japonaise.

Le même jour, le collectif Wandelweiser présentera sa performance A l’écoute – Vers le verger dont le sujet peut se résumer à « comment aller à la rencontre d’un paysage ». Un paysage existe-t-il pour soi, en soi ou plutôt comme support de quelque chose ? Comment se déroule la rencontre, avant même que nous ne nous consacrions aux catégories du sonore, du conceptuel et du performatif dans la pensée musicale ? De même qu’il existe une matérialité réelle et une transparence du paysage, il existe de même une matérialité réelle et une transparence de la pensée compositionnelle.

Le mardi 26 août au soir, le Nouvel Ensemble Contemporain interprétera deux œuvres de Georg Friedrich Haas, le dense In Nomine et le Doppelkonzert pour accordéon, alto et ensemble, ainsi qu’une création, commande de l’ASM, de Katharina Rosenberger, une compositrice suisse enseignant actuellement la composition à l’Université de San Diego.

Weekend du 29 au 31 août

Le weekend s’ouvrira par la création d’Edge of d’Alexandre Babel et Mio Chareteau, travail et réflexion sur le bruit blanc, choisi suite à l’appel au projet pour une œuvre interdisciplinaire proposant une approche résolument nouvelle et originale du son, du mouvement et de l'espace.

Le samedi, le Konus Quartett, présentera les richesses sonores dont est capable un quatuor de saxophones. A cette occasion, il créera des œuvres de Victor Cordero et de Jürg Frey, le premier réintégrant l’improvisation dans ses œuvres, et le second s’aventurant aux limites du silence.

Le Quatuor Asasello et l’accordéoniste Stéphane Chapuis joueront des œuvres faisant référence au temps : souvenirs du passé chez Heinz Marti, fragments chez Michael Jarrell, fuite du temps chez Nicolas Bolens. Une création de Felix Baumann viendra enrichir ce programme.

La reprise le dimanche matin de l’exceptionnelle Missa Nova de Lukas Langlotz par le Vokalensemble Zürich et le Mondrian Ensemble sous la direction de Peter Siegwart, sera certainement un des événements-phares de cette programmation. Cette messe utilise certes un texte chrétien, mais il ne s’agit nullement d’une musique d’église : il s’agit plutôt de rejoindre un archétype compréhensible par-delà les frontières culturelles.

Le dernier concert, donné par le Collegium Novum Zürich et Olivier Darbellay au cor, sous la direction de Jonathan Stockhammer, permettra d’entendre entre autres une création de Blaise Ubaldini, jeune compositeur à la recherche de clarté, de transparence et d’unité.

Autres concerts des Jardins Musicaux

Les autres concerts sont par contre payants, mais à prix réduits pour les membres ASM. Il faut signaler en particulier l’excellent Jack Quartet qui jouera le Quatuor Fragmente–Stille, an Diotima de Luigi Nono, le 21 août, ainsi que des pièces de Xenakis, Gesualdo et de la fin du Moyen Âge, le lendemain. Le dimanche 24, juste après le concert à Dombresson (voir ci-dessus), l’Ensemble instrumental de la HEM de Genève, dirigé par Laurent Gay, jouera des œuvres de Stravinsky. Le 25 août aura lieu un concert électro-acoustique avec une œuvre de Jonathan Harvey et le Gesang der Jünglinge, chef-d’œuvre composé en 1955/56 par Stockhausen. Autre concert exceptionnel, le jeudi 28 août, avec les Chants de l’amour pour 12 voix et bande magnétique de Grisey. Une place sera également faite à la musique de film, avec Le Scorpion, musique de film réalisée par Martin Matalon pour L’Âge d’or de Buñuel, et la musique écrite par Chaplin pour son propre film The Kid. Des concerts plus proches du Jazz auront lieu, avec entre autres Sylvie Courvoisier, Michel Portal ou Vincent Peirani. On pourra également écouter la 14e symphonie de Chostakovitch ou le Miroir de Jésus de Caplet, ainsi que de la musique des 16e au 20e siècles, dont la création suisse de la version orchestrée par Alexander Gauk des Saisons de Tchaïkovski.

Programme des Journées de la création musicale suisse 2014

I. Dimanche 24 août, Temple de Dombresson, 12h30
Ezko Kikoutchi (*1968) : Der Teich, monodrame pour soprano et ensemble sur un texte de Robert Walser, livret de Roman Brotbeck.
Laure-Anne Payot, mezzo-soprano ; Lemanic Modern Ensemble ; William Blank, direction

II. Dimanche 24 août, Jardins d’Evologia, 16h00
Collectif Wandelweiser : Jürg Frey, Stefan Thut, Manfred Werder : A l’écoute – Vers le verger

III. Mardi 26 août, Grange aux Concerts, 19h00
Georg Friedrich Haas (*1953) : Double Concerto pour accordéon, alto et ensemble de chambre ;
In Nomine pour ensemble
Katharina Rosenberger (*1971) : shift pour ensemble, création, commande de l’ASM
Fanny Vicens, accordéon ; Anna Spina, alto ; Nouvel Ensemble Contemporain ; Pierre-Alain Monot, direction

IV. Vendredi 29 août, Grange aux Concerts, 19h00
Mio Chareteau (*1973) et Alexandre Babel (*1980), concept et réalisation : Arbeitsverbesserungsvorschlag (2008) ; Edge of (2014) création, commande de l’ASM
Interprètes : Mio Chareteau, Alexandre Babel, Daniel Eichholz ; dispositif scénique : Mathias Geoffroy ; lumières : Florian Bach

V. Samedi 30 août, Grange aux Concerts, 14h00
Antoine Fachard (*1980) : Evocations Chorales
Jürg Frey (*1953) : Mémoire, horizon, création
Victor Cordero (*1971) : The Growl, création, commande de l’ASM
Konus Quartett (Stefan Rolli, Christian Kobi, Fabio Oehrli et Jonas Tschanz, saxophones)

VI. Samedi 30 août, Grange aux Concerts, 19h00
Michael Jarrell (*1958) : Zeitfragmente pour quatuor à cordes
Heinz Marti (*1934) : Ricordanze pour quatuor à cordes
Felix Baumann (*1961) : nouvelle œuvre pour quatuor à cordes et accordéon, création, commande de l’ASM
Nicolas Bolens (*1963) : Tempus fugit pour quatuor à cordes
Stéphane Chapuis, accordéon ; Asasello Quartett (Rostislav Kozhevnikov et Barbara Kuster, violons ; Justyna Śliwa, alto ; Teemu Myöhänen, violoncelle)

VII. Dimanche 31 août, Grange aux Concerts, 11h00
Lukas Langlotz (*1971) : Missa Nova
Vokalensemble Zürich ; Mondrian Ensemble ; Peter Siegwart, direction

VIII. Dimanche 31 août, Grange aux Concerts, 14h30
Ricardo Eizirik (*1985) : Trial and Error pour ensemble
Jorge E. López (*1955) : Triptychon op. 25, pour ensemble et cor obligé
Blaise Ubaldini (*1979) : nouvelle œuvre, création, commande de l’ASM
Olivier Darbellay, cor ; Collegium Novum Zürich ; Jonathan Stockhammer, direction

Contenu ASM

Association Suisse des Musiciens

Adresse
11 bis, Avenue du Grammont, 1007 Lausanne

www.asm-stv.ch

info@asm-stv.ch

Tel. 021 614 32 90 (Lu–Ve 9.00–12.00)
Fax 021 614 32 99

Présidente
Käthi Gohl Moser
katharina.gohlmoser@fhnw.ch

Directeur
Johannes Knapp
johannes.knapp@asm-stv.ch

Rédaction
Rédacteur responsable
Laurent Mettraux
laurent.mettraux@bluewin.ch

Collaboration
Thomas Meyer
thomas.meyer16@gmail.com