Daniel Fueter, ancien président de l’ASM, a envoyé à Roland Moser une lettre à l’attention de l’AG extraordinaire du 8 novembre 2015 à Berne, soulignant sa préoccupation au sujet de l’avenir de la revue Dissonance. Nous la reproduisons dans son intégralité, avec l’aimable autorisation de son auteur.  
Une proposition pour sauver Dissonance

Une proposition pour sauver Dissonance

20.01.2016

Daniel Fueter, ancien président de l’ASM, a envoyé à Roland Moser une lettre à l’attention de l’AG extraordinaire du 8 novembre 2015 à Berne, soulignant sa préoccupation au sujet de l’avenir de la revue Dissonance. Nous la reproduisons dans son intégralité, avec l’aimable autorisation de son auteur.

Cher Roland,
„La musique a de l’avenir“, tel est le titre d’une manifestation de la Fondation STEO, qui durera toute la journée du 8 novembre à Zurich, et durant laquelle sera présentée la documentation sur DVD de huit projets, avec enfants et jeunes gens, d’ensembles zurichois renommés des domaines de la musique classique et du jazz, documentation qui sera offerte aux participants. En tant que membre du conseil de fondation responsable de la musique, je dois être présent et ne peut en conséquence me rendre à l’Assemblée générale extraordinaire de l’ASM à Berne. J’en suis vraiment désolé.

„Dissonance doit avoir un avenir.“ Je tiens la pérennité de Dissonance comme d’une importance croissante pour la vie musicale suisse, maintenant que la presse dans son ensemble ne laisse plus de place pour la création musicale de ce pays. Tu dois te rappeler comme „de notre temps“ nous devions nous battre pour son maintien lors de l’affrontement autour d’un compte-rendu consacré à Heinrich Sutermeister. La lutte a continué. Il semble que le fait que sa survie soit constamment remise en question appartienne en propre à la biographie de Dissonance. La menace a suscité de nombreuses améliorations. Je pense que Dissonance a fait de grands progrès tant au niveau du contenu que du point de vue de l’image. A mon avis, il est d’un intérêt vital pour nous, membres de l’Association suisse des Musiciens, que cette forme pointue de réflexion sur la musique continue à être possible dans ce pays. Selon moi, l’ASM devrait à cet effet s’engager de la manière la plus déterminée.

Je serais prêt dès maintenant à donner une garantie pour un abonnement de soutien de CHF 500.- sur cinq années (bien entendu caduc en cas de décès de Dissonance ou du mien…), et je peux m’imaginer que 99 autres membres de l’ASM pourraient comme moi souscrire à un tel engagement, compte tenu de leur pension ou de leurs revenus (je suis conscient que l’ASM n’est pas une association de hauts revenus). Ainsi, une petite base serait fondée. Et peut-être qu’une première garantie du futur, respectivement de l’éternité de Dissonance, pourrait consister dans le fait de suggérer à tous les autres membres de verser un don unique de CHF 80.-. Des propositions certes toutes deux relativement peu originales, mais une action dans ce sens, couronnée de succès, constituerait également une indication d’engagement concret et de solidarité.

En conclusion, je suis convaincu qu’il serait malavisé de laisser se rompre le fil, ténu certes mais fort, de Dissonance, qui accompagne et communique l’histoire de la musique contemporaine suisse. Cela appartient au programme „La musique a de l’avenir“.

Avec mes cordiales salutations

Daniel Fueter
 

Image
Daniel Fueter

Sommaire Basis

Contenu ASM

Association Suisse des Musiciens

Adresse
11 bis, Avenue du Grammont, 1007 Lausanne

www.asm-stv.ch

info@asm-stv.ch

Tel. 021 614 32 90 (Lu–Ve 9.00–12.00)
Fax 021 614 32 99

Présidente
Käthi Gohl Moser
katharina.gohlmoser@fhnw.ch

Directeur
Johannes Knapp
johannes.knapp@asm-stv.ch

Rédaction
Rédacteur responsable
Laurent Mettraux
laurent.mettraux@bluewin.ch

Collaboration
Thomas Meyer
thomas.meyer16@gmail.com