Les médias sous pression de la SSR - une prise de position de SONART sur les médias et la culture 
La SSR et la culture – développer ou éviter de mourir ?

La SSR et la culture – développer ou éviter de mourir ?

Michael Kaufmann, président de SONART – Association Suisse de Musique , 30.06.2021

Début 2021, la Schweizer Radio- und Fernsehen (SRF) a annoncé des mesures drastiques de réduction des coûts dans ses budgets culturels : cela touche le financement de la production (pour le jazz -50%) mais aussi, les capacités de diffusion. Des exercices similaires de réduction des coûts ont également été réalisés, en Suisse, dans les autres médias de la SSR, dans les parties romande (RTS) et Suisse italienne (RSI). En outre, après l'échec de l'initiative No Billag, des propositions politiques visant à réduire considérablement les frais de la SSR ont été annoncées. Encore plus grande est la menace de réductions culturelles massives dans les médias de service public. Surtout, en ces temps d'après pandémie, c'est aussi un signal fatal pour l'industrie musicale !

On pourrait supposer que les responsables culturel°le°s des médias publics de la SSR tentent de résoudre la quadrature du cercle. Simultanément, avec des réductions budgétaires considérables, ils veulent passer à un public jeune, à des plateformes numériques et à une augmentation des opérations en ligne. Tout cela tout en maintenant la diversité et la qualité. Susanne Wille, responsable de la culture chez SRF, s'exprimait ainsi dans une interview en février 2021 : « SRF Kultur est et restera le plus grand dispositif multimédia de Suisse et continuera à remplir son mandat de prestations avec une offre culturelle importante à la télévision, en ligne et à la radio, notamment avec le programme culturel Radio SRF 2 Kultur. Nous créons également de nouvelles offres culturelles numériques pour toucher de nouveaux publics intéressés par la culture ».

Les intentions sont louables mais des questions critiques et une certaine perplexité subsistent dans le secteur de la musique : lors de discussions assez constructives avec les responsables de SRF, il est apparu que tout est clair en termes d'économies mais pas (ou pas encore) en termes de stratégies futures et de nouveaux concepts.

Pour SONART, ce vide est le déclencheur d'un débat actif sur l'avenir de la culture dans les médias. Les médias de service public de la SSR sont et restent la plateforme la plus importante pour l'éducation musicale et le journalisme culturel. En fait, le nouveau départ après la pandémie appelle à l'expansion et au développement et certainement pas à un exercice d'austérité. D'autant plus que, durant les dernières années, la presse écrite a massivement réduit ses départements et rubriques dédiés à la culture,.

SONART souhaite apporter une contribution active avec une prise de position sur les médias et la culture. Si l'association part du principe que les médias de la SSR ont un énorme potentiel et sont très bien acceptés dans le secteur culturel, elle s'attend aussi à ce que la musique et la culture soient renforcées et que la grande richesse de la culture suisse continue d'être représentée. Il est incontestable que des mesures doivent être prises en faveur d'un public plus jeune et de formats en ligne et/ou de médias sociaux pouvant être utilisés à tout moment. Toutefois, ces étapes nécessitent l'investissement de ressources financières, des mesures d'assurance qualité et - last but not least ! - la sauvegarde des droits contractuels des musicien°ne°s et des ensembles lors du passage à la reproduction numérique.

Table ronde lors de l'assemblée générale de SONART 2021
La prise de position de SONART sur les médias et la culture (à consulter sur www.sonart.swiss) a été discutée, à Lausanne, le 12 juin 2021. Les invité°e°s de marque du panel étaient l'écrivain et politicien des médias Guy Krneta (Bâle) et le chef du département Musique, divertissement, jeunesse de la Radio Télévision Suisse (RTS), Nicolae Schiau. Les deux panélistes ont évalué positivement les orientations du document SONART. Cependant, Krneta, offre une vision plus pessimiste et constate un démantèlement croissant du bon journalisme culturel qui repose sur l'inclusion des artistes. « Le démantèlement est dévastateur. Il conduit à l'arbitraire et ne montre plus le contenu de la culture. ». Par un point de vue légèrement différent, Schiau souligne que la musique suisse et son expansion est une intention claire à la RTS. Selon lui, il existe de très bons médias culturels journalistiques dans tous les genres musicaux mais il est vrai que le public se perd et que la pression financière augmente. « Nous, professionnel°le°s des médias, sommes aussi soumi°se°s aux décisions politiques. ». Ce qui est certain, en revanche, selon M. Schiau, c'est que de nouveaux formats devront être utilisés pour attirer un nouveau public et rappelle, par exemple, que l'âge moyen des auditeurs de Couleur3 est de 43 ans. Il reste néanmoins optimiste : « Il y aura toujours une radio publique ; nous voulons continuer à faire de la radio à l'avenir mais les formats et les orientations vont changer. ». Krneta en tient compte et appelle à une coopération étroite entre la communauté artistique et les médias : « La communauté artistique et les médias culturels veulent la même chose ; nous sommes tou°te°s dans le même bateau. ».

SONART - Association Suisse de Musique

www.sonart.swiss


Président

Michael Kaufmann

Comité directeur
Lukas Frei, Anja Illmaier, Simone Keller, Elodie Romain, Marianne Schuppe, Mathias Steinauer, Christophe Studer, Christoph Trummer

Bureau
Cécile Drexel, secrétaire générale
Nick Werren, administration et services, chef de projets musiques actuelles
Christoph Trummer, chef de projets politiques
David Michaud, administration et communication Romandie
Benedikt Wieland, chef de projets Jazz
Jocelyne Rudasigwa, cheffe de projets musique contemporaine
Laura Thomann, responsable communication

info@sonart.swiss
Telefon: 031 511 52 60

Postadresse
SONART
Konradstrasse 61
8005 Zürich

Bureau suisse romande
SONART
11b, Avenue du Grammont
1007 Lausanne
T: 031 511 52 70
info@sonart.swiss

www.sonart.swiss

Cours et ateliers actuels

Les sept positionnements de Sonart sur les médias et la culture :

 1. les atouts des médias de la SSR dans le secteur culturel doivent être maintenus et développés ;

2. la littérature, le cinéma, le théâtre, la danse, la musique et les œuvres d'art ont besoin de canaux de diffusion indépendants ;

3. renforcer la radio et la télévision en tant que vecteurs culturels indépendants (également ancrés au niveau régional) ;

4. les réductions de programme et de production doivent être remplacées dans une proportion de 1:1 ;

5. SONART veut avoir son mot à dire et se considère comme faisant partie de l'industrie musicale ;

6. partenariats avec les nouveaux médias ;

7. le monde numérique, les nouveaux médias, les médias en ligne, les plateformes de streaming, les médias sociaux, etc. doivent être utilisés de manière professionnelle et ciblée.