Les femmes* dans l'industrie de la musique - un quota maintenant ? !

Les femmes* dans l'industrie de la musique - un quota maintenant ? !

Yvonne Meyer, Helvetiarockt, 27.10.2021

Jusqu'ici, il n'existait aucune base statistique sur le nombre de femmes* réellement actives dans la musique et cela, que ce soit sur scène ou dans les coulisses et dans quelles fonctions. En juin de cette année, l'étude préliminaire « Les relations de genre dans le secteur culturel suisse » a été publiée par le Centre d’études sur le genre de l’Université de Bâle et Social Insight GmbH, à la demande de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia et du Swiss Center for Social Research (CSR) : il y apparaît clairement que l'industrie musicale suisse est toujours dominée par les hommes*. Même en comparaison avec les autres secteurs des arts du spectacle, des arts visuels et de la littérature, le secteur de la musique se classe généralement en queue de peloton. Dans presque tous les domaines, la musique est le seul secteur qui affiche des chiffres bien inférieurs à 40 %.

Les chiffres le montrent : il est grand temps d'agir et d'introduire les quotas comme outil. Les quotas servent de critères de mesure sur la voie de l'égalité : quotas dans les structures des équipes, des conseils d'administration, des jurys, des collectifs, des organismes de financement et dans l'éducation. Une fois qu'un quota est appliqué, des objectifs clairs sont fixés, des mesures et des quantifications sont effectuées et élaborées afin d’atteindre le quota. Même une musicienne a récemment déclaré : « Je suis fière d'être une femme du quota. Nous devons changer et bouger. Créer des exemples à suivre. Et cela, dès à présent. Voilà ! Je suis un modèle à suivre. ».

Une faible proportion de femmes* et pourquoi ?
Les modèles tangibles pour les femmes* manquent : très tôt les femmes* apprennent que le monde de la musique n'est pas fait pour elles. La précarité des revenus, les horaires de travail irréguliers afin de les concilier avec une parentalité attendue sont quelques unes des raisons possibles. Si elles osent quand même le faire, elles sont toujours entourées de personnes socialisées masculines et doivent, alors, s'affirmer dans leur système selon leurs règles. Helvetiarockt est convaincue que si un sexe est minoritaire dans un secteur ou un sujet, il faut un engagement actif de tous pour rendre les chances égales. Cela inclut les groupes sous-représentés, la réflexion sur les structures établies et le développement de mesures concrètes. Au final, le sexe ne définit pas la valeur d’une personne dans un emploi.

Helvetiarockt : une décennie de lutte pour l'égalité
Dès leur plus jeune âge, Helvetiarockt offre des ateliers animés par et pour des femmes* intéressées par la musique pour permettre aux personnes intéressées par la musique de prendre leur place. Cet automne, grâce à la plateforme musicale numérique « musicdirectory.ch », Helvetiarockt avait déjà montré combien de femmes, de personnes inter-trans et non-binaires sont actives dans l'industrie musicale et souhaitent l'être. Sur musicdirectory.ch, chaque association, festival, lieu dédié à la culture ou jury peut trouver des personnes compétentes pour leurs postes vacants. La feuille de route sur la diversité, outil de sensibilisation et de réflexion, commence également aux origines. Elle comprend des recommandations et des mesures possibles pour un programme diversifié, des structures, une communication et une infrastructure ainsi que des mesures d'intervention contre la violence sexualisée. Elle présente différentes manières d'apporter plus de diversité dans l'industrie musicale - sur scène et en dehors.

Et maintenant on va où ?
Il faut l'engagement actif de tou°te°s les acteur°rice°s de l'industrie musicale pour lancer un processus de changement durable. La sensibilisation et la réflexion sont les premières étapes pour atteindre un niveau d'action. Le discours doit être poursuivi et mené sur la durée. Les problèmes doivent être signalés, de même que les exemples des meilleures pratiques. Helvetiarockt reste à l'écoute, sensibilise, met en réseau, offre des moyens, promeut et exige. Mais nous devons tou°te°s veiller à ce que chacun°e ait les mêmes chances à l'avenir. Quel que soient le sexe, l'âge, l'origine, la condition physique ou l'orientation sexuelle, nous sommes des personnes ayant les mêmes droits malgré nos origines !
 

SONART - Association Suisse de Musique

www.sonart.swiss


Président

Michael Kaufmann

Comité directeur
Lukas Frei, Simone Keller, Elodie Romain, Marianne Schuppe, Mathias Steinauer, Christophe Studer, Christoph Trummer, Céline-Giulia Voser

Bureau
Cécile Drexel, secrétaire générale
Nick Werren, administration et services, chef de projets musiques actuelles
Christoph Trummer, chef de projets politiques
David Michaud, administration et communication Romandie
Benedikt Wieland, chef de projets Jazz
Jocelyne Rudasigwa, cheffe de projets musique contemporaine
Laura Thomann, responsable communication
Fabio Pinto, administration et communication pour la Suisse italienne

info@sonart.swiss
Telefon: 031 511 52 60

Postadresse
SONART
Konradstrasse 61
8005 Zürich

Bureau suisse romande
SONART
11b, Avenue du Grammont
1007 Lausanne
T: 031 511 52 70
info@sonart.swiss

www.sonart.swiss

Cours et ateliers actuels

à propos de Helvetiarockt

Helvetiarockt est le bureau de coordination suisse et la plateforme de mise en réseau des musiciennes de jazz, pop et rock. Depuis 2009, l'association s'efforce d'augmenter sensiblement la proportion de femmes dans l'industrie musicale suisse. Les différentes offres destinées aux jeunes femmes* permettent de créer et de promouvoir un accès à la musique à bas seuil, de mettre en réseau les artistes féminines professionnelles* et de sensibiliser le secteur. Helvetiarockt demande une visibilité et une reconnaissance adéquates des femmes*, des équipes et des comités équilibrés entre les sexes.