Scandale au sujet d’AIDA à Pfäffikon - II

Scandale au sujet d’AIDA à Pfäffikon - II

14.07.2013

Le Festival la Perla présente l’opéra Aida de Verdi du 9 au 19 août 2013, en plein air au bord du lac de Pfäffikon (ZH). L’USDAM a fortement critiqué les conditions inacceptables que l’Orchestre symphonique de Zürich, en tant qu’orchestre de festival, avait proposées aux musiciennes et musiciens d’orchestre.

Le cynisme des organisateurs ne connaît cependant aucune limite : dans les contrats définitifs des musiciens qui doivent jouer dans Aida, le salaire brut proposé se trouve encore 30% plus bas que dans la précédente proposition qui était pourtant déjà du dumping !  CHF 56.- brut pour une répétition de trois heures, CHF 91.- brut pour une représentation de trois heures. La raison invoquée : il s’agirait d’un projet d’apprentissage et il n’y aurait plus d’argent à disposition. Ces deux arguments ne tiennent pas la route.

Les dépenses prévues pour les 78 musiciennes et musiciens d’orchestre se montent à au mieux 4.3% du budget total de la production (qui se situe à CHF 3,5 millions). Des calculs de l’USDAM démontrent qu’en cas de beau temps et de bonne fréquentation, on peut s’attendre à des entrées sensiblement meilleures que celles qui ont été budgétisées. Les musiciennes et musiciens, qui disposent le plus souvent d’un diplôme de master d’une Haute Ecole, ne devraient cependant pas profiter de cette plus-value, au contraire : ils devraient prendre sur eux les risques liés à un mauvais temps, qui doivent pourtant être du ressort des organisateurs.

Une pareille mentalité de grippe-sou sans aucun respect pour les membres de l’orchestre est inacceptable et ne doit en aucun cas être soutenue par l’argent des contribuables du canton de Zurich !

L’exemple de l’opéra d’Avenches, également en plein air, qui présente Nabucco cet été, montre qu’avec du bon vouloir et du respect pour les musiciens, il est tout à fait possible de payer selon les tarifs de l‘USDAM.

L’USDAM continue d’exiger pour les musiciennes et musiciens un salaire qui permette d’assurer leur existence, également au bord du lac de Pfäffikon !

Pour toute question : Beat Santschi, Président central USDAM, b.santschi@smv.ch,
 tél. 044 241 72 67
Ronald Dangel, Président de section USDAM, ronald.dangel@smv.ch
 
Voir aussi : http://www.smv.ch/services/tarife/?lang=fr

Sommaire Basis

Union Suisse des Artistes Musiciens

Internet
www.usdam.ch

Président Central
Beat Santschi

Renseignements
Secrétariat central USDAM
Barbara Aeschbacher, Secrétaire centrale
Johannes Knapp, Secrétaire syndical
Patricia Bühler, administration
Kasernenstrasse 15, 8004 Zürich
tél: 043/322 05 22
info@smv.ch

Rédaction 
Rédacteur responsable :
Laurent Mettraux
laurent.mettraux@smv.ch
Rédacteur de la partie en allemand :
Johannes Knapp
johannes.knapp@smv.ch