L'Orchestre de chambre Fribourgeois

L'Orchestre de chambre Fribourgeois

Laurent Mettraux , 06.06.2014

Fondé sur l'impulsion du Conseil d'Etat fribourgeois en 2008, l'Orchestre de chambre Fribourgeois, actif dans les concerts symphoniques, l'opéra et les accompagnements de chœurs, a donné ses premiers concerts en 2009.

Dans son programme de législature 2007-2011, le Conseil d’Etat du canton de Fribourg avait décidé de favoriser la création et le développement d’un orchestre de chambre cantonal professionnel, appelé à rayonner autant dans le canton qu’à l’extérieur. En effet, le canton de Fribourg, qui bénéficie d’une activité musicale intense et de qualité, ne disposait alors pas encore d’un tel ensemble en mesure d’assurer un programme annuel de concerts. Une association s’est alors constituée, comptant en son sein des représentants de l’orchestre, de l’Etat et des milieux musicaux du canton.

Dès ses débuts, la direction artistique de l’ensemble a été confiée au chef d’orchestre Laurent Gendre, tandis que l’administration a été confiée à l’hautboïste Daniel Margot, par ailleurs responsable du Bureau de placement de la section vaudoise de l’USDAM. Nous avons le plaisir de les interroger.

Quel travail a été réalisé au niveau artistique depuis la fondation de l’orchestre ?

Laurent Gendre : Aux débuts de l'orchestre, il a bien sûr fallu s'occuper de la cohésion sonore et des couleurs. En plus de ces qualités, nous cherchons à adapter la sonorité et le jeu aux différents répertoires. En seulement cinq ans, l'orchestre a atteint un niveau remarquable.

Quelle est l’importance de l’application des tarifs de l’USDAM pour l’OCF ?

Daniel Margot : Le tarif USDAM est un minimum pour des conditions de travail professionnelles ; très heureusement, la décision d'appliquer ce tarif au moins a été prise d'emblée avant les tout premiers concerts, et l'OCF est fier de prouver ainsi que c'est tout à fait faisable ! Grâce à son application, il est possible à la fois de s'assurer la collaboration de musiciens fort sollicités, et de « fidéliser » une grande majorité de nos musiciens : très logiquement, la qualité de l'orchestre y gagne. Il est à noter que l'OCF étant un orchestre à temps partiel, ses musiciens exercent plusieurs autres activités, dont, pour plusieurs d'entre eux, l'enseignement au Conservatoire de Fribourg. Or les salaires offerts par cette institution sont (à taux d'activité équivalents) nettement supérieurs au tarif USDAM ; ce dernier pourrait même être considéré comme insuffisant !

Quels ont été les concerts parmi les plus mémorables de l’orchestre ?

LG : Il y a eu notamment, l'automne dernier, la version intégrale de la musique de scène du Songe d'une nuit d'été de Mendelssohn avec récitant, solistes et chœur. Je pense aussi à la Symphonie du Nouveau Monde de Dvorak et à des symphonies de Mozart et Beethoven que nous avons données récemment à plusieurs reprises. Autre point fort, en 2012-2013, chaque concert comprenait une œuvre de Stravinsky.

Qu’envisagez-vous de développer à l’avenir ?

DM : Le taux d'activité moyen des musiciens est actuellement estimé à environ 30% ; nous aimerions à moyen terme atteindre 40%. Pour cela, nous envisageons d’ajouter un sixième concert à l’abonnement, de développer les concerts scolaires et jeune public, de trouver des concerts ou des reprises hors du canton, par exemple lors de festivals. Et nous continuerons bien entendu nos activités d’accompagnements de chœurs (les demandes sont d’ailleurs en augmentation) et nos concerts décentralisés dans le canton.

Qu’en est-il des projets artistiques futurs ?

LG : Dans notre programmation, nous présentons chaque année un concert faisant intervenir une autre forme d'art (théâtre, cinéma, danse...). Un autre projet, entamé l'année dernière, est de donner chaque saison un concert en collaboration avec l'ESN (Ensemble Symphonique Neuchâtel) : c’est l'occasion pour l’orchestre d'aborder le répertoire en plus grande formation.

http://www.ocf.ch

En 2014, l’OCF donne 34 concerts ou représentations :
- 5 concerts d'abonnement à la salle Equilibre de Fribourg.
- 2 accompagnements d'opéras totalisant 13 représentations (avec l’Opéra de Fribourg et l’Opéra Louise).
- 4 concerts décentralisés dans des chefs-lieux du canton
- 5 accompagnements de chorales fribourgeoises, totalisant 13 concerts dans le canton et en Romandie
- les musiciens de l'OCF organisent eux-mêmes des concerts de musique de chambre (6 par année, au Centre le Phénix et au Musée d’Art et d’Histoire de Fribourg)

Suivant les années, d'autres prestations peuvent s'ajouter : participations au Festival d'Opéra d'Avenches, concerts scolaires, concerts pour les associations d'aînés, accompagnement d'examens de master de solistes HEMU/Fribourg, etc.

Par ailleurs, L'OCF a enregistré 2 CDs : Les deux concertos de piano de Mendelssohn avec Christian Chamorel, ainsi que Colors of Time, création du pianiste de jazz Thierry Lang avec l'Accroche-Chœur de Fribourg.

L’importance de l’OCF

Le corniste solo de l’OCF, Stéphane Mooser, nous livre son témoignage :

« Lors de sa création en 2009, l'OCF comblait un vide dans le paysage musical fribourgeois. En effet, mis à part les concerts des orchestres programmés dans le cadre de la Société des Concerts de Fribourg, et très occasionnellement ceux de l'OCL et de l'OSR, aucun autre concert ne présentait de répertoire symphonique au public fribourgeois, et aucun orchestre local n'était à disposition de l'Opéra de Fribourg. L'initiative du Conseil d'Etat fribourgeois, véritable instigateur de l'OCF, était donc autant bienvenue qu'ambitieuse, en ces temps de vaches maigres budgétaires.

Pour nous, musiciens fribourgeois, cette création a représenté une immense chance. Habitués au « mercenariat » dans d'autres cantons et à de rares engagements locaux ponctuels, nous avons pu bénéficier de l'engagement, de l'enthousiasme et de la compétence de notre administrateur Daniel Margot et de notre directeur artistique Laurent Gendre, qui ont porté tous deux l'orchestre sur les fonts baptismaux. Ils ont su en peu de temps mettre en place une structure efficace et professionnelle, en accordant leur confiance aux musiciens de la région. Ils ont ainsi su créer une équipe soudée et pleinement concernée par le développement à long terme de l'orchestre. Placé sous la direction de Laurent Gendre, chef aux qualités humaines et musicales largement reconnues, l'OCF acquiert maturité et dynamisme au fil des saisons et des concerts. »

Sommaire Basis

Union Suisse des Artistes Musiciens

Internet
www.usdam.ch

Président Central
Beat Santschi

Renseignements
Secrétariat central USDAM
Barbara Aeschbacher, Secrétaire centrale
Johannes Knapp, Secrétaire syndical
Patricia Bühler, administration
Kasernenstrasse 15, 8004 Zürich
tél: 043/322 05 22
info@smv.ch

Rédaction 
Rédacteur responsable :
Laurent Mettraux
laurent.mettraux@smv.ch
Rédacteur de la partie en allemand :
Johannes Knapp
johannes.knapp@smv.ch