L’Union syndicale suisse (USS), à laquelle l'USDAM est affiliée, a proposé récemment dix mesures pour palier à la baisse du pouvoir d’achat des classes moyennes et des personnes à bas revenu. 

Nouvelles propositions de l’USS

Laurent Mettraux , 23.01.2020

L’Union syndicale suisse (USS), à laquelle l'USDAM est affiliée, a proposé récemment dix mesures pour palier à la baisse du pouvoir d’achat des classes moyennes et des personnes à bas revenu.

Le nouveau président de l’USS, Pierre-Yves Maillard, l’avait signalé lors de la dernière Assemblée des délégués de l’USDAM : le pouvoir d’achat des Suisses a baissé en 2017 et 2018 (respectivement de 0,1 et 0,4%) alors qu’il s’agissait d’années de bonne conjoncture (en 2018 : augmentation du PIB de 2,8% et de la productivité du travail de 2,4%). Quant aux rentes du 2e pilier, elles baissent quand bien même les cotisations augmentent. Il devient difficile pour une partie non négligeable de la population de faire face à des frais imprévus ou de payer ses factures à la fin du mois. Pire encore : la Suisse fait partie des pays membres de l’OCDE où le taux de population qui renonce à des soins pour des raisons financières est le plus élevé (20.9 %). Pour les revenus inférieurs à 50% du revenu médian national, ce taux grimpe même à 31%. D’après les statistiques de 2016, seules la Pologne et les Etats-Unis dépassent la Suisse. Dans des pays comme l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie ou le Royaume-Uni, ce taux est inférieur à 5 % de la population. A noter que malgré l'assurance maladie obligatoire, la Suisse fait partie des pays où les frais médicaux non remboursés sont les plus élevés.

Dix mesures

Logiquement, la faîtière syndicale demande des hausses substantielles de salaire afin que le fardeau des primes de l’assurance maladie cesse de peser toujours davantage sur les épaules des personnes à bas et moyens revenus, une généralisation du treizième salaire et davantage de conventions collectives de travail. Parmi les autres mesures proposées, une treizième rente mensuelle pour renforcer l’AVS fera l’objet d’une initiative qui sera bientôt lancée – nous traiterons le sujet de manière plus détaillée à ce moment, car cela concerne évidemment aussi les musiciens, actuels ou futurs retraités. Toujours sur le front des retraites, l’USS réclame qu’une partie des bénéfices faramineux de la BNS soit allouée à l’AVS et que le rapport entre prix et prestations soit amélioré dans le 2e pilier. Les autres propositions se penchent d’une part sur des améliorations de la situation professionnelle des femmes, en particulier la lutte contre les discriminations salariales, mais aussi de meilleures conditions-cadres permettant de concilier travail et vie familiale (en particulier le développement des structures d’accueil des enfants et l’augmentation des allocations familiales), et d’autre part sur la limitation de la charge représentée par les primes-maladie à 10 % du revenu disponible (hausses des réductions de prime).

Liens utiles :

Article de l’USS

Besoins en soins de santé non satisfaits en raison de leur coût (extrait du panorama de la santé 2017 de l’OCDE)
 

Union Suisse des Artistes Musiciens

Internet
www.usdam.ch

Président Central
Beat Santschi 

Renseignements
Secrétariat central USDAM
Barbara Aeschbacher, Secrétaire centrale
Jessica Frossard, Secrétaire syndicale
Patricia Bühler, administration
Kasernenstrasse 15, 8004 Zürich
tél: 043/322 05 22
info@smv.ch 

Rédaction 
Rédacteur responsable :
Laurent Mettraux
laurent.mettraux@smv.ch