Critique discographique : Œuvres pour flûte seule 
Dans des univers différents

Dans des univers différents

Thierry Dagon, 29.09.2013

Guy Raffalli, un interprète particulièrement inspiré, présente des œuvres de Fukushima, Sveinsson et Jolivet.

Œuvres intenses, sans concession, taillée dans du granit, les trois pièces de Kazuo Fukushima (Requiem, Mei, Shun San) exigent de l’interprète une technique de souffle et de lèvres sans faille, ce que le flûtiste Guy Raffalli maîtrise à la perfection. Souvent sans vibrato mais avec des variations de pression, d’attaques, de couleurs qui ne sont pas sans rappeler parfois le sakuhachi, utilisation ornementale de micro-intervalles, de sons multiphoniques, de doubles-trilles, nous sommes résolument dans une écriture actuelle. Toutefois, Fukushima joue avant tout sur les juxtapositions d’émotions fugaces par lesquelles Guy Raffalli nous entraîne dans un monde de rêve habité de couleurs lumineuses.

Les 21 miniatures de Atli Heimir Sveinsson nous guident dans un univers souvent tournoyant et ludique parfois presque naïf. Chaque morceau qui compose cette suite intitulée 21 tons doit être exécuté en 1 minute ce qui, suivant la padge, fait jouer passablement de doubles-croches à la seconde ! A la fin de chaque pièce, l’on perçoit d’ailleurs, comme en clin d’œil, le claquement caractéristique d’une pendule d’échecs. 21 petits tableaux d’une exposition, qui nous font voir un monde de rapidité, rompant totalement avec l’univers zen des pièces de Fukushima.

Seules pièces « du répertoire », les merveilleuses Incantations d’André Jolivet trouvent en Guy Raffalli un interprète qualifié et particulièrement inspiré. Cette musique, composée il y a presque 80 ans, reste aujourd’hui tout à fait moderne. Encore faut-il s’entendre sur ce mot ! D’une beauté insaisissable, les incantations ont été écrites avec une liberté intellectuelle totale face aux canons de l’écriture. On y perçoit bien, parfois, des successions de 12 sons qui pourraient faire penser à l’école viennoise. Mais ce serait enfermer un compositeur farouchement indépendant, car, à peine une série dessinée, on part très vite vers des couleurs orientales sans qu’il y ait disparité. Les 5 mouvements nous mènent sur des chemins de liberté qui ont gardé toute leur fraîcheur.

Requiem
Mei
Schneetöne
Frauentöne
Incantation I, Pour accueillir les négociateurs...
Image

Guy Raffalli, flûte seule.
Œuvres de Kazuo Fukushima,
Atli Heimir Sveinsson,
André Jolivet.
Gallo CD 1396


Kommentare

* Required fields

Neuen Kommentar hinzufügen
Ihr Beitrag wird nach redaktioneller Prüfung veröffentlicht.

Agenda des concerts

octobre 2022

  • Ven. 07.10.
    Sigismondo d'India - Quatrième livre de madrigaux
    Lieu:
    Chapelle de la Pélisserie, Genève
    Heure:
    20.00
  • Sam. 08.10.
    Sigismondo d'India - Quatrième livre de madrigaux
    Lieu:
    Temple Allemand (Chaux-de-Fonds)
    Heure:
    18.00
  • Sam. 08.10.
    Les Rendez-vous du Geneva Brass : Childe Harold
    Lieu:
    Salle Trocmé, Rue du Jura 2, 1201 Genève
    Heure:
    20.00
  • Dim. 09.10.
    Jazz aus Südafrika
    Lieu:
    Centrum dkms, Auf dem Damm 17, 9000 St.Gallen
    Heure:
    17.00
  • Dim. 09.10.
    Sigismondo d'India - Quatrième livre de madrigaux
    Lieu:
    Christ Church (Lausanne)
    Heure:
    17.00
  • Dim. 09.10.
    Requiem in D und Officium Defunctorum - Werke von Jan D. Zelenka
    Lieu:
    Kirche St. Stefan, 8280 Kreuzlingen
    Heure:
    17.00
  • Lun. 10.10.
    Sigismondo d'India - Quatrième livre de madrigaux
    Lieu:
    Hôtel DuPeyrou (Neuchâtel)
    Heure:
    20.00
  • Ven. 14.10.
    Kammermusikfestival Zwischentöne Engelberg
    Lieu:
    Kursaal Engelberg
    Heure:
    18.15
  • Ven. 14.10.
    Louis Matue Quartet
    Lieu:
    Triton-Ateliers, www.triton-ateliers.ch
    Heure:
    20.30
  • Sam. 15.10.
    «PER IL LUIGI» – Kammerorchester Basel
    Lieu:
    Don Bosco Basel
    Heure:
    19.30