Début d'un enregistrement intégrale des trios de Beethoven  
Jeunesse et maturité

Jeunesse et maturité

Pierre-Alain Chamot, 19.05.2015

Le Swiss Piano Trio lance son enregistrement des trios de Beethoven avec le premier et le dernier.

Le Swiss Piano Trio continue sa série impressionnante d’enregistrements, collectionnant les sommets de la littérature comme si la crise du disque n’était que pour les autres. Cette fois, ce n’est rien de moins que l’intégrale des trios de Beethoven qu’ils mettent sur le métier, commençant par le premier (op. 1,1) et le dernier (L’Archiduc op. 97), plantant ainsi le cadre du genre chez le compositeur qui l’influença décisivement.

On retrouve les qualités de l’ensemble qui lui ont fait récolter de nombreuses éloges : une interprétation très homogène, soignée et respectueuse du texte. Leur version de l’opus 1 est fraîche et sans double-fond, les tempis bien trouvés ; on y rencontre le jeune Beethoven, plein de nouvelles idées et d’audace, mais on y cherchera en vain des signes annonçant l’évolution dramatique du titan.

Le trio L’Archiduc, dont ce surnom ne se trouve étonnamment à aucun endroit du livret, peine nettement plus à convaincre. Le Beethoven de la maturité y est trop lisse et trop simple ; cette œuvre immense est sereine, bien sûr, mais cette sérénité n’apparaît ici pas comme le résultat de combats intérieurs et de déchirements surmontés.

L’Archiduc est un des trio les plus exigeant de toute la littérature aussi au niveau technique ; il faut bien reconnaître que les trois musiciens arrivent ici à leurs limites. Martin Lucas Staub est un pianiste respectable, surtout dans les passages lyriques, mais ses trilles empâtés alourdissent nettement la texture, ce qui est fatal dans cette pièce ; Sébastien Singer peine dans les hauteurs du violoncelle, et la sonorité de Angela Golubeva manque trop souvent de charme et de persuasion.

Un disque donc en partie décevant ; on attendra la suite de cette intégrale en souhaitant aux trois plus de panache et la qualité haut de gamme correspondant à l’obligation que leur fait leur nom.

Image

Ludwig van Beethoven: Complete Works for Piano Trio, Vol. 1
 (Klaviertrio Nr. 1 Es-Dur op. 1/1, Klaviertrio Nr. 7 B-Dur op. 97). Swiss Piano Trio:
 Angela Golubeva, violon ; 
Sébastien Singer, violoncelle ; 
Martin Lucas Staub, piano. Audite 97.692


Kommentare

* Required fields

Neuen Kommentar hinzufügen
Ihr Beitrag wird nach redaktioneller Prüfung veröffentlicht.

Agenda des concerts

juillet 2020

  • Lun. 13.07.
    Hothouse Music Project 13. Juli bis 31. August 2020

    Sina, Caroline Chevin, Kunz, Nickless, James Gruntz, Steiner & Madlaina, Eliane, Black Sea Dahu, 77 Bombay Street, Adrian Stern, Veronica Fusaro, Anna Rossinelli, Marc Sway, Ritschi, William White, Michael von der Heide

    Lieu:
    Wilderswil, Alpine Inn, Obereigasse 29/31
    Heure:
    00.00

août 2020

  • Jeu. 13.08.
    Zürcher Theater Spektakel 2020
    Lieu:
    8001 Zürich
    Heure:
    10.30
  • Jeu. 13.08.
    Jeremy Menuhin & Friends
    Lieu:
    Kirche Rougemont
    Heure:
    19.30
  • Ven. 14.08.
    Spettacolo – Internationales Strassenkünstlerfestival
    Lieu:
    Waldstätterquai, Brunnen
    Heure:
    18.00
  • Ven. 14.08.
    Fidelio – Beethoven 250 Gstaad Festival Orchestra II
    Lieu:
    Festival-Zelt Gstaad
    Heure:
    19.30
  • Sam. 15.08.
    Matinée des Jeunes Etoiles IV
    Lieu:
    Kapelle Gstaad
    Heure:
    10.30
  • Sam. 15.08.
    Zürcher Theater Spektakel 2020
    Lieu:
    8001 Zürich
    Heure:
    10.30
  • Sam. 15.08.
    Sommerkonzert Winterthurer Symphoniker
    Lieu:
    Mehrzweckhalle Arosa
    Heure:
    15.00
  • Sam. 15.08.
    Fatum | Schicksal Gstaad Festival Orchestra III
    Lieu:
    Festival-Zelt Gstaad
    Heure:
    19.30
  • Sam. 15.08.
    Wipfelrauschen
    Lieu:
    Lötschbergsaal Spiez
    Heure:
    19.30