Bruckner I & IX dirigées par Claudio Abbado  
L’Inachevée achevée…

L’Inachevée achevée…

Michael Murray-Robertson, 26.05.2020

Récente parution d'un enregistrement déjà historique : Claudio Abbado au pupitre du Lucerne Festival Orchestra qui interprète deux symphonies de Bruckner.

En été 2013, le dernier concert de Claudio Abbado au « Centre Culture et Congrès Lucerne » (KKL) a marqué l’esprit du public, qui s’est senti privilégié de vivre cette ultime collaboration du chef légendaire avec « son » orchestre du Festival dans l’interprétation de la neuvième symphonie de Bruckner. Il était réputé pour avoir connu et apprécié chaque membre individuellement ; d’ailleurs, à sa demande, les musiciens devaient l’appeler par son prénom. Ainsi, chacun se sentait personnellement inspiré par le travail intense et exigeant de « Claudio » qui, malgré la fragilité de sa santé, s’est donné sans compter. Le choix même de cette symphonie inachevée est poignant, comme s’il donnait l’illusion de vouloir repousser l’inévitable disparition du chef tant adoré, décédé du cancer quelques mois plus tard…

Le but de cet article, pour une fois relatif à un enregistrement « historique », est de signaler aux lecteurs de la Revue musicale la récente parution chez Accentus de ce double CD d’une importance capitale. La qualité sonore est fidèle à l’acoustique du KKL, et l’on sent le public tenu en haleine dans un profond respect. Les deux enregistrements – de la neuvième symphonie en 2013 et de la première l’année précédente, dans la version préférée d’Abbado de Vienne, composée en 1890-91 – resteront à jamais des exemples de sobriété, de ferveur et de conviction intérieure.

L’excellent livret, magnifiquement illustré, est très évocateur de l’évènement et le remarquable texte de Julia Spinola (en trois langues), ainsi que de nombreuses critiques de presse de l’époque soulignent l’unanimité de l’enthousiasme. Ce qui me frappe personnellement en écoutant Abbado vers la fin de sa vie passée à la tête des plus grands orchestres européens, c’est qu’il laisse respirer la musique encore plus librement que précédemment. C’est ainsi que la dernière symphonie de Bruckner émerge d’un silence parlant et évolue très progressivement, sans banalité aucune. Chaque instant contribue ainsi à construire l’architecture, loin de tout effet démonstratif. Cette force de conviction est omniprésente dans les passages cantabile, infiniment souples et liquides, dans les tutti ff, qui font vibrer une masse sonore jamais agressive, ou encore dans les fameux silences brucknériens, comme si la musique était encore en pleine composition…

Dans la première symphonie, les timbales sonnent un peu bourdonnantes, sinon la prise de son reste admirablement détaillée. Dans la neuvième, l’image est encore plus spacieuse – peut-être grâce au réglage de l’acoustique variable du KKL. La suppression des applaudissements – frénétiques, si l’on regarde les photographies dans le livret – est certes un choix, mais il est vrai que le silence nous laisse dans le rêve de Bruckner… Nos deux CDs auraient permis l’inclusion de l’Inachevée de Schubert, avec laquelle Claudio Abbado avait ouvert son dernier concert à Lucerne. Mais soyons plutôt reconnaissants pour le cadeau en or que cette belle parution nous offre !
 

Symphony No 1 (Vienna version, 1891) I Allegro
Symphony No 1 (Vienna version, 1891) III Scherzo. Lebhaft - Trio. Langsam
Symphony No 9 in D minor, II Scherzo. Bewegt, lebhaft - Trio. Schnell
Symphony No 9 in D minor, III Adagio. Langsam, feierlich
Image

Anton Bruckner: Symphony I & IX. Recorded live 2012/13. Lucerne Festival Orchestra, Claudio Abbado. Accentus Music ACC 30489 (2 CDs)


Kommentare

* Required fields

Neuen Kommentar hinzufügen
Ihr Beitrag wird nach redaktioneller Prüfung veröffentlicht.

Agenda des concerts

juillet 2020

  • Ven. 10.07.
    Kleinstadt Open Air
    Lieu:
    Rathausplatz Walenstadt
    Heure:
    19.00
  • Dim. 12.07.
    Zunftkonzerte Zürich meets Digital Concerts: Ouvertüre aus dem Zunfthaus zur Zimmerleuten
    Lieu:
    online, digital-concerts.ch
    Heure:
    16.00
  • Lun. 13.07.
    Zunftkonzerte Zürich meets Digital Concerts: digitales Zunftkonzert
    Lieu:
    online, digital-concerts.ch
    Heure:
    20.30
  • Ven. 17.07.
    Allgemeiner Rundgang durch die Ausstellung «Nonnen. Starke Frauen im Mittelalter».
    Lieu:
    Hotel Rigi Kulm, Kulmweg, Rigi Kulm
    Heure:
    00.00
  • Sam. 18.07.
    Rigi Musiktage - Kammermusik auf der Höhe
    Lieu:
    Hotel Rigi Kulm, Kulmweg, Rigi Kulm
    Heure:
    00.00

juillet 2020

  • Lun. 13.07.
    Hothouse Music Project 13. Juli bis 31. August 2020

    Sina, Caroline Chevin, Kunz, Nickless, James Gruntz, Steiner & Madlaina, Eliane, Black Sea Dahu, 77 Bombay Street, Adrian Stern, Veronica Fusaro, Anna Rossinelli, Marc Sway, Ritschi, William White, Michael von der Heide

    Lieu:
    Wilderswil, Alpine Inn, Obereigasse 29/31
    Heure:
    00.00
  • Ven. 17.07.
    Rigi Musiktage - Kammermusik auf der Höhe
    Lieu:
    Rigi Kulm
    Heure:
    00.00
  • Ven. 17.07.
    Eröffnungskonzert – Missa solemnis – Beethoven 250
    Lieu:
    Kirche Saanen
    Heure:
    19.30
  • Ven. 17.07.
    Basel Tattoo 2020
    Lieu:
    Kaserne Basel, Klybeckstrasse 1b, 4057 Basel
    Heure:
    21.30
  • Sam. 18.07.
    Rigi Musiktage - Kammermusik auf der Höhe
    Lieu:
    Hotel Rigi Kulm
    Heure:
    00.00