Nouvelle publication d'Olivier Lexa 
Les opéras de Léonard de Vinci

Les opéras de Léonard de Vinci

Laurent Mettraux, 23.06.2020

Olivier Lexa se penche sur le polymathe et ses compétences musicales et scéniques.

Parmi les multiples facettes du génie de Léonard de Vinci, on oublie trop souvent ses compétences musicales et scéniques. L’ouvrage paru aux éditions du Cerf sous la plume d’Olivier Lexa, grand connaisseur de la musique italienne et de l’histoire de l’opéra, comble idéalement cette lacune. L’universel polymathe avait non seulement inventé plusieurs instruments ou étudié en profondeur l’acoustique ainsi que le mécanisme de la voix et de sa projection, mais il était aussi réputé de son temps comme un des meilleurs joueurs de lira da braccio, dont il s’accompagnait pour improviser en chantant. En tant qu’organisateur de fastueux spectacles, il imagine automates et machines permettant par exemple les transformations à vue du décor, recrée le rideau et le cadre de scène en s’inspirant du théâtre de l’Antiquité, conçoit une scénographie novatrice correspondant à sa vision dynamique où tout procède du mouvement, principe de toute vie. Poèmes dramatiques sur des sujets profanes, avec monodie accompagnée, chœur, orchestre, expression corporelle, costumes, décors, machinerie, éclairage, on peut considérer comme de véritables opéras les quatre ouvrages lyriques de Leonardo, dont les deux derniers, Danae et la Fabula di Orfeo, s’affranchissent du contexte de la représentation du pouvoir. Malgré les sources que constituent livrets, dessins préparatoires et témoignages d’époque, l’absence de partition et le désintérêt encore trop marqué pour la production théâtrale du Quattrocento ont occulté ce jalon important pour ne retenir comme proto-opéra que les créations de la Camerata fiorentina, ultérieures d’un siècle. Abondamment documenté, ce livre aborde également les connaissances littéraires (bien plus étendues que ne le veut une fausse opinion largement répandue) et les fondements philosophiques de Léonard, les innovations scéniques de son époque, et comprend soixante illustrations hors-texte en couleur ainsi que d’amples annexes, dont deux livrets in extenso.

Image

Olivier Lexa : Léonard de Vinci. L'invention de l'opéra,
426 p., € 30.00, Éditions du Cerf, Paris 2019,
ISBN 9782204134545

 

Photo du haut : DR / Cleveland Museum of Art, Dudley P. Allen Fund 1930.579


Kommentare

* Required fields

Neuen Kommentar hinzufügen
Ihr Beitrag wird nach redaktioneller Prüfung veröffentlicht.

Agenda des concerts

juillet 2020

  • Lun. 13.07.
    Hothouse Music Project 13. Juli bis 31. August 2020

    Sina, Caroline Chevin, Kunz, Nickless, James Gruntz, Steiner & Madlaina, Eliane, Black Sea Dahu, 77 Bombay Street, Adrian Stern, Veronica Fusaro, Anna Rossinelli, Marc Sway, Ritschi, William White, Michael von der Heide

    Lieu:
    Wilderswil, Alpine Inn, Obereigasse 29/31
    Heure:
    00.00

août 2020

  • Sam. 15.08.
    Sommerkonzert Winterthurer Symphoniker
    Lieu:
    Mehrzweckhalle Arosa
    Heure:
    15.00
  • Sam. 15.08.
    Fatum | Schicksal Gstaad Festival Orchestra III
    Lieu:
    Festival-Zelt Gstaad
    Heure:
    19.30
  • Sam. 15.08.
    Wipfelrauschen
    Lieu:
    Lötschbergsaal Spiez
    Heure:
    19.30
  • Dim. 16.08.
    Jubiläums-Matineekonzert 50 Jahre Musikschule Saanenland-Obersimmental (MSSO)
    Lieu:
    Festival-Zelt Gstaad
    Heure:
    10.30
  • Dim. 16.08.
    Jodlermesse
    Lieu:
    Kirche Saanen
    Heure:
    14.00
  • Dim. 16.08.
    Wipfelrauschen
    Lieu:
    Kirche Oberstrass, Zürich
    Heure:
    17.00
  • Dim. 16.08.
    Menuhin & Fritz Kreisler
    Lieu:
    Kirche Saanen
    Heure:
    18.00
  • Mar. 18.08.
    Wiener-Walzer-Seligkeit
    Lieu:
    Kirche Lenk
    Heure:
    19.30

août 2020

  • Dim. 16.08.
    Orgelkonzert Masaaki Suzuki (Tokio)

    im Rahmen von Dübendorfer Abendmusiken

    Lieu:
    Kath. Kirche Maria Frieden Dübendorf, Neuhausstrasse 34
    Heure:
    17.00