Ouvrages de Louis Bilodeau, Jean-Philippe Thiellay et Hervé Lacombe 
Les ambiguïtés de l’opéra

Les ambiguïtés de l’opéra

Laurent Mettraux, 27.06.2022

Trois ouvrages abordent différentes facettes de l’opéra, de son histoire et de son actualité.

Image

Dans une synthèse passionnante sur les questions de genre à l’opéra, Louis Bilodeau détaille la transformation des typologies vocales de Monteverdi à nos jours, retrace l’évolution des rôles et des caractères attribués aux femmes, et surtout dévoile les divers miroitements ambigus des identités sexuelles au cours des quatre siècles de l’histoire lyrique. La fluidité des genres, les travestissements, l’usage des castrats ou des contreténors modernes n’ont cependant pas toujours été tolérés. Tandis que l’opéra baroque italien, en particulier au Seicento, joue de ces troublantes androgynies et de ces déguisements trompeurs, la France de la monarchie absolue, volontiers machiste, se distingue par son refus de tout rôle équivoque, proscrivant castrats et travestis. Si le 19e siècle bourgeois accentue le dimorphisme sexuel jusqu’à la caricature, assignant rigidement des caractéristiques déterminées (le plus souvent : femme innocente et soumise, homme viril et conquérant), les 20e et 21e siècles verront des changements très progressifs aboutissant enfin à une émancipation des femmes et des minorités sexuelles. Ces dernières, par ailleurs largement présentes dans le public des théâtres lyriques, sont restées quasiment absentes des livrets jusqu’à ce que, tout récemment, cesse cet injuste bannissement. Parallèlement, les compositrices, librettistes, cheffes d’orchestre ou metteuses en scène commencent à se faire une place dans le monde de l’opéra.

Image

Si la gestion des saisons lyriques a de tout temps été affaire d’équilibrisme, l’opéra se trouve actuellement à la croisée des chemins. Dans un récent ouvrage, Jean-Philippe Thiellay, qui connait la problématique de l’intérieur, ayant entre autres été directeur général adjoint de l'Opéra de Paris, dresse un état des lieux. Après un survol de la sociologie du public opératique, il situe les multiples dangers (coûts croissants de la production, digitalisation, concurrence accrue des abondantes autres activités de divertissement, fragilité face aux évolutions potentielles de la politique ou au contexte financier global qui peut faire perdre des mécènes et sponsors, standardisation du répertoire, mises en scène sans rapport avec l’esprit de l’œuvre au point d’en devenir déroutantes, et bien d’autres causes de souci encore), mentionne les aspects positifs (enthousiasme des jeunes lorsqu’on leur donne accès aux représentations, construction de maisons d’opéra sur tous les continents, créations de nouvelles compositions, innombrables partitions baroques ou romantiques ressuscitées et enregistrées, importance économique et touristique des productions lyriques…) avant d’esquisser des solutions possibles afin d’assurer une survie pérenne et de qualité, et pour dépasser aussi les obstacles psychologiques de classe alors que l’opéra peut s’adresser à tout un chacun, sans aucune barrière sociale.

Image

Réalisé par un vaste éventail de contributeurs spécialisés, sous la direction d’Hervé Lacombe, l’Histoire de l’Opéra français, dont les deux premiers tomes ont été publiés en 2020 et 2021 (voir leur présentation parue en décembre 2021), s’achève avec le troisième volume couvrant la période qui s’étend du début du 20e siècle à notre époque. Expansion et diffraction des esthétiques et des langages musicaux, crises et remises en question, ouverture internationale et accueil de compositeurs étrangers, accroissement du nombre de nouvelles œuvres créées en province, redécouverte d’un répertoire ancien, ce large siècle lyrique français est marqué, comme le monde environnant, par la diversité autant que par la discontinuité et les bouleversements. Des genres connexes tels qu’opéra-comique, opérette, théâtre musical, opéra radiophonique ou comédie musicale sont également abordés. On trouvera aussi des études transversales dédiées entre autres aux différents lieux scéniques et aux supports audio, vidéo et en ligne, au développement de la mise en scène et du jeu des acteurs-chanteurs ou aux principaux groupes thématiques traités dans les livrets (parmi les spécificités des dernières décennies, on pourra noter la multiplication des opéras biographiques ou inspirés par l’Extrême-Orient).

Louis Bilodeau : Genre et opéra. L’incertitude des sexes, 360 p., € 25.00, Editions Premières Loges, Paris 2022, ISBN : 978-2-84385-387-6

Jean-Philippe Thiellay : L'Opéra, s'il vous plaît. Plaidoyer pour l’art lyrique, 232 p., € 15.00, Editions Les Belles Lettres, Paris 2021, ISBN 978-2-251-45090-2

Hervé Lacombe : Histoire de l’Opéra français XX–XXIe siècles, 1512 p., € 39.00, Fayard, Paris 2022, ISBN 9782213709918

 


Kommentare

* Required fields

Neuen Kommentar hinzufügen
Ihr Beitrag wird nach redaktioneller Prüfung veröffentlicht.

Agenda des concerts

septembre 2022

  • Jeu. 29.09.
    Dutch Swing College Band - Dixie Night
    Lieu:
    KKL Luzern
    Heure:
    19.30
  • Jeu. 29.09.
    «KEINE KOMPROMISSE» – Kammerorchester Basel
    Lieu:
    Stadtcasino Basel
    Heure:
    19.30
  • Ven. 30.09.
    Beethoven 7
    Lieu:
    KKL Luzern
    Heure:
    19.30
  • Ven. 30.09.
    Winterreisen - Szenisches Konzert
    Lieu:
    Atelier für Kunst und Philosophie
    Heure:
    19.30

octobre 2022

  • Sam. 01.10.
    Konzerte mit Werken von Hikaru Suzuki: 1. „Kammermusik für Streicher“
    Lieu:
    Kornhaus, Romanshorn
    Heure:
    19.00
  • Sam. 01.10.
    tatkräftig
    Lieu:
    Brig, Rittersaal des Stockalperschlosses
    Heure:
    19.00
  • Sam. 01.10.
    Tattoo On Stage
    Lieu:
    KKL Luzern
    Heure:
    19.30
  • Sam. 01.10.
    Winterreisen - Szenisches Konzert
    Lieu:
    Atelier für Kunst und Philosophie
    Heure:
    19.30
  • Dim. 02.10.
    Tattoo On Stage
    Lieu:
    KKL Luzern
    Heure:
    11.00
  • Dim. 02.10.
    Der Orchesterclown - Familienkonzert
    Lieu:
    KKL Luzern
    Heure:
    15.00