Patrimoine mondial 
Les archives du Montreux Jazz à l’UNESCO

Les archives du Montreux Jazz à l’UNESCO

05.07.2013

En 2010, Le Festival de jazz de Montreux, l’EPFL et Audemars Piguet ont uni leurs forces dans le but de numériser, restaurer et préserver les précieuses archives du Montreux Jazz Festival. La collection vient de devenir la première bibliothèque audiovisuelle à être inscrite au registre « Mémoire du monde » de l’UNESCO.

Veillant à ce que l’héritage de Claude Nobs continue à vivre pendant les années à venir, Thierry Amsallem, son compagnon, a annoncé la création de la Fondation Claude Nobs, dont l’objectif est de préserver et rendre accessible à tous une collection inestimable d’enregistrements en direct couvrant pratiquement un demi-siècle d’histoire musicale.

Claude Nobs avait pour vision de construire un héritage musical pour les générations à venir. Il avait racheté les premières archives à la Télévision Suisse quand il s’était rendu compte que certaines avaient été effacées et remplacées par un match de football. Depuis lors, il s’était personnellement assuré que tous les concerts soient systématiquement enregistrés et filmés. Cet héritage représente près de 5000 heures d’enregistrements audiovisuels en direct englobant presque un demi-siècle d’histoire du festival s’étendant de 1967 à 2012. Il s’agit là d’une collection unique que Quincy Jones a décrite comme «le plus grand témoignage de l’histoire de la musique, couvrant le jazz, le blues et le rock».


Kommentare

* Required fields

Neuen Kommentar hinzufügen
Ihr Beitrag wird nach redaktioneller Prüfung veröffentlicht.

Sommaire Jazz