Editorial

RMS, 25.02.2016

Une mélodie vaut mieux que cent mots

 

«Transmettre la musique», ce n’est pas l’une de mes expressions préférées [même si elle est courante en allemand, note du traducteur]. Elle a quelque chose de technique, de forcé, comme une transmission téléphonique ou une transmission de virus. Mais il y a mille manières de faire de la musique, et mille manières d’en débattre. Et les innombrables projets originaux qui tournent autour de la transmission musicale me ravissent. L’élan dans ce domaine est impressionnant, les spécialistes se mettent en réseau, les organisateurs de concerts et les hautes écoles rivalisent d’imagination pour transmettre la musique aux futures générations.

Les musiciens et musiciennes font vivre la musique dans le but de la transmettre aux personnes qui l’apprécient depuis toujours. Dans ce numéro, nous nous intéresserons aux canaux les plus courants de transmission musicale: l’école, le théâtre, les chansons pour enfants. Dans tous nos articles apparaît l’idée sous-jacente que trop de «blabla» peut nous faire perdre de vue le sujet principal. Car on ne peut pas remplacer la musique par des mots — c’est aussi un élément central de l’article que nous consacrons à la langue des signes. Nous devons donc encourager tous les efforts qui tentent à rapprocher les musiciens et les auditeurs de la musique elle-même. Et un enseignement sérieux de la musique à tous les niveaux scolaires est déterminant dans ce domaine.

Quelques mots pour terminer sur une autre forme de transmission: notre nouvelle table des matières a pour but de vous guider plus aisément dans la diversité des sujets que nous traitons — une image vaut mieux que cent mots. Et à celles et ceux qui n’ont pas accès à internet, nous envoyons volontiers par la poste les articles qui ne paraissent pas dans notre édition papier. Il suffit pour cela de nous appeler au 044 281 23 21 ou de nous écrire à: Rédaction Revue Musicale Suisse, Dammstrasse 2, 6440 Brunnen.

 

Cordialement

Katrin Spelinova


Kommentare

* Required fields

Neuen Kommentar hinzufügen
Ihr Beitrag wird nach redaktioneller Prüfung veröffentlicht.

Archives imprimées

Les articles parus dans la Revue Musicale Suisse depuis son premier numéro de janvier 1998 sont disponibles dans nos archives.

Passer une annonce dans la RMS

 La Revue Musicale Suisse offre de nombreuses possibilités d'annonces et de publicité.
Pour plus de détails: passer une annonce.

S'abonner à la RMS

L'édition imprimée de la Revue Musicale Suisse paraît neuf fois par année (numéros doubles janvier/février, juillet/août, septembre/octobre). Vous pouvez vous y abonner.

L'histoire de la Revue Musicale Suisse en quelques mots

La RMS est née de la fusion de six journaux en 1998

En Suisse, les premières revues musicales apparaissent au 19e siècle. Elles sont généralement liées à la vie des chorales, et ce longtemps encore durant le siècle suivant. Plusieurs d'entre elles se sont séparées ensuite en plusieurs périodiques, mais en 1998, six associations musicales dotées chacune d'un organe officiel se sont réunies pour fonder la Revue Musicale Suisse. Aujourd'hui, la Revue regroupe 14 associations et organisations musicales.

En janvier 2013, la Revue Musicale Suisse a mené à bien une démarche de réflexion et de transformation qui l'a conduite à redéfinir son contenu ainsi que la présentation de son édition imprimée et de son site Internet.

Nous remercions la Fondation SuisaPro Helvetia, Société Suisse des Artistes Interprètes et Stiftung Phonoproduzierende pour leur soutien dans cette opération.

Le 28 novembre 2014, lors d’une assemblée extraordinaire des délégués, l’Association Revue Musicale Suisse a décidé de confier à la NZZ Fachmedien AG l’édition de la Revue Musicale Suisse et elle a décidé la liquidation de l’association. Plus d'infos.