Terminer

Terminer

RMS, 30.06.2016

Il y a eu et il y a encore des compositeurs qui à un moment ou un autre arrêtent d’écrire; d’autres ont du mal à terminer leurs œuvres. Dans le monde du rock, certains musiciens en ont assez d’accumuler les concerts et les maigres cachets. Et tous les musiciens et musiciennes atteignent un jour l’âge de la retraite. Comment la vie continue-t-elle?

Les articles marqués en bleu peuvent être lus directement en ligne par un clic de souris. Tous les autres textes sont disponibles uniquement dans l'édition papier ou sous forme de e-paper.

 

Editorial

Focus

 

Othmar Schoeck und der Besuch aus Porlock
Seine Werke abzuschliessen fiel Schoeck oftmals schwer

«Il nʼy a maintenant plus rien à attendre de moi»
Pour quelles raisons certains compositeurs arrêtent-ils dʼécrire de la musique ?

Wenn Glamour den Glanz verliert
Es gibt viele Gründe, weshalb Rock- und Popmusiker aufhören zu spielen

Nostalgie et mélancolie, mais sans tristesse
Le concert d’adieu de Pierre-Alain Monot au NEC

Das Ende gehört zum Anfang
Interview mit Hans Brupbacher

 

 

… et par ailleurs

RESONANCE

Max Reger in Basel — Hintergründe zum 2. Basler Orgelfestival

Helvetisches Feuer in Meiningen — Philippe Bach bei der Hofkapelle

Viele Schwellen überschritten — die Münchener Biennale und die Schweiz

Jazz pour Tous — Sébastien Joly et ses musiciens expliquent le jazz

Betrifft mich das? — TiSA und TTIP an der PGM-Sessionsveranstaltung

Carte blanche à Michael Kube

Comptes rendus — nouvelles publicatoions


CAMPUS

RRREM : les mémoires sortent de leurs murs

Kann man das fürs Leben brauchen? — «leise brüllen» in Königsfelden

Musik, Kunst und Philosophie im Dialog — Symposium in Bern

Wieder daheim — MKZ feiert die Rückkehr in den «Florhof»

Duo Naqsh — musiciennes iraniennes d’avant-garde à la HEM-GE

klaxon — page des enfants (PDF)

Comptes rendus — nouvelles publications pédagogiques


FINALE

La devinette de Dirk Wieschollek

 

 

Télécharger le dernier numéro

Vous pouvez télécharger le dernier numéro dans nos archives en indiquant le mot-clé «e-paper». Le téléchargement est gratuit pour nos abonnés et abonnées. Les autres personnes intéressées peuvent commander le PDF de ce numéro par mail pour un coût de 8 francs.

 

 


Kommentare

* Required fields

Neuen Kommentar hinzufügen
Ihr Beitrag wird nach redaktioneller Prüfung veröffentlicht.

Archives imprimées

Les articles parus dans la Revue Musicale Suisse depuis son premier numéro de janvier 1998 sont disponibles dans nos archives.

Passer une annonce dans la RMS

 La Revue Musicale Suisse offre de nombreuses possibilités d'annonces et de publicité.
Pour plus de détails: passer une annonce.

S'abonner à la RMS

L'édition imprimée de la Revue Musicale Suisse paraît neuf fois par année (numéros doubles janvier/février, juillet/août, septembre/octobre). Vous pouvez vous y abonner.

L'histoire de la Revue Musicale Suisse en quelques mots

La RMS est née de la fusion de six journaux en 1998

En Suisse, les premières revues musicales apparaissent au 19e siècle. Elles sont généralement liées à la vie des chorales, et ce longtemps encore durant le siècle suivant. Plusieurs d'entre elles se sont séparées ensuite en plusieurs périodiques, mais en 1998, six associations musicales dotées chacune d'un organe officiel se sont réunies pour fonder la Revue Musicale Suisse. Aujourd'hui, la Revue regroupe 14 associations et organisations musicales.

En janvier 2013, la Revue Musicale Suisse a mené à bien une démarche de réflexion et de transformation qui l'a conduite à redéfinir son contenu ainsi que la présentation de son édition imprimée et de son site Internet.

Nous remercions la Fondation SuisaPro Helvetia, Société Suisse des Artistes Interprètes et Stiftung Phonoproduzierende pour leur soutien dans cette opération.

Le 28 novembre 2014, lors d’une assemblée extraordinaire des délégués, l’Association Revue Musicale Suisse a décidé de confier à la NZZ Fachmedien AG l’édition de la Revue Musicale Suisse et elle a décidé la liquidation de l’association. Plus d'infos.