Conserver

Conserver

RMS, 01.09.2016

Comment conserver la musique? Et que conserver? Nous jetons un œil aux archives de Reto Parolari, nous nous interrogeons sur la durée de vie des données numériques, nous découvrons comment la technique a permis un jour d’enregistrer les sons, comment sont conservées aujourd’hui les archives du Festival de jazz de Montreux et comment est née la Phonothèque nationale suisse il y a à peine 30 ans.

Les articles marqués en bleu peuvent être lus directement en ligne par un clic de souris. Tous les autres textes sont disponibles uniquement dans l'édition papier ou sous forme de e-paper.

 

Editorial

Focus

 

Digitalisiert für die Ewigkeit?

Conserver la musique : quand l’éphémère devint éternel
Complément sur les premiers enregistrements en Suisse

La Fonoteca nazionale svizzera, storia di un preché
Traduction française

100 000 Titel — im Notenarchiv von Reto Parolari

Le Montreux Jazz Festival archivé par lʼEPFL — entretien avec Alain Dufaux

Was bleibt? — Konzerterinnerungen aufbewahren
Ausführliche Version des Artikels

 

… et par ailleurs

 

RESONANCE

Den Klang sichtbar gemacht — Bernhard Päuler zum Gedenken

Zugunruhe : une migration — participants recherchés

Guitare, arpeggione et piano-forte

Konservativer Anarchistenfreund — Adolf Reichel und sein Werk

Selbstkritik wäre gut – Selbstreflexion noch besser — Urs Frauchiger über die bittere Folgenlosigkeit der Musikinitiative

«Familienzone» — Davos Festival vom 6. bis 21. August

«Zusammenklang» — Konzert mit 118 Kirchenglocken in St. Gallen

«Er-Innerung» — 10. Musiktage in Valendas

«Nationaloper» — Schweizerpsalm in Berlin

Carte blanche à Michael Eidenbenz

Comptes-rendus — nouvelles publications


CAMPUS

Olivier Faller s’en est allé, mais ses idées continuent à voguer ici-bas

Au rythme d’une journée de rythmique pour seniors

Stimmen emotional programmieren — Brett Mannings Gesangsmethode

klaxon — Kinderseite (PDF)

Comptes-rendus — nouvelles publications pédagogiques


FINALE

La devinette  — de Pia Schwab 

 

Télécharger le dernier numéro

Vous pouvez télécharger le dernier numéro dans nos archives en indiquant le mot-clé «e-paper». Le téléchargement est gratuit pour nos abonnés et abonnées. Les autres personnes intéressées peuvent commander le PDF de ce numéro par mail pour un coût de 8 francs.

 

 


Kommentare

* Required fields

Neuen Kommentar hinzufügen
Ihr Beitrag wird nach redaktioneller Prüfung veröffentlicht.

Archives imprimées

Les articles parus dans la Revue Musicale Suisse depuis son premier numéro de janvier 1998 sont disponibles dans nos archives.

Passer une annonce dans la RMS

 La Revue Musicale Suisse offre de nombreuses possibilités d'annonces et de publicité.
Pour plus de détails: passer une annonce.

S'abonner à la RMS

L'édition imprimée de la Revue Musicale Suisse paraît neuf fois par année (numéros doubles janvier/février, juillet/août, septembre/octobre). Vous pouvez vous y abonner.

L'histoire de la Revue Musicale Suisse en quelques mots

La RMS est née de la fusion de six journaux en 1998

En Suisse, les premières revues musicales apparaissent au 19e siècle. Elles sont généralement liées à la vie des chorales, et ce longtemps encore durant le siècle suivant. Plusieurs d'entre elles se sont séparées ensuite en plusieurs périodiques, mais en 1998, six associations musicales dotées chacune d'un organe officiel se sont réunies pour fonder la Revue Musicale Suisse. Aujourd'hui, la Revue regroupe 14 associations et organisations musicales.

En janvier 2013, la Revue Musicale Suisse a mené à bien une démarche de réflexion et de transformation qui l'a conduite à redéfinir son contenu ainsi que la présentation de son édition imprimée et de son site Internet.

Nous remercions la Fondation SuisaPro Helvetia, Société Suisse des Artistes Interprètes et Stiftung Phonoproduzierende pour leur soutien dans cette opération.

Le 28 novembre 2014, lors d’une assemblée extraordinaire des délégués, l’Association Revue Musicale Suisse a décidé de confier à la NZZ Fachmedien AG l’édition de la Revue Musicale Suisse et elle a décidé la liquidation de l’association. Plus d'infos.